Le massage du périnée se pratique à partir du huitième mois de grossesse pour aider à préparer l’accouchement. Ce n’est pas un massage que l’on peut recevoir en salon. On le pratique seule si on est assez souple. On peut aussi demander de l’aide à son partenaire. Les résultats sont meilleurs si on le pratique tous les jours pendant quelques minutes.

Qu’est-ce que le massage du périnée ?

Le périnée est une zone en forme de losange qui constitue la partie inférieure du pelvis. Grossièrement, c’est l’ensemble des muscles qui retiennent les organes évacuateurs. C’est donc toute la zone musculaire qui entoure le sexe et l’anus. Les hommes et les femmes ont un périnée dont le rôle est essentiel au bon fonctionnement organique. Néanmoins, ces muscles qui le composent sont mis à rude épreuve lors de l’accouchement, avec parfois des séquelles importantes.

Dans le contexte d’une grossesse, le massage du périnée a pour objectif de préparer ces muscles à l’effort de l’accouchement. Le passage du nourrisson par le vagin exige non seulement de fortes contractions musculaires, mais pousse également et brutalise les muscles. En les massant régulièrement, la future maman apprend à mieux contrôler ses muscles. Elle les renforce et améliore leur résilience.

Le massage du périnée se pratique en deux étapes et toujours avec de l’huile. On commence par masser l’extérieur de la zone. Ensuite, on doit insérer un ou plusieurs doigts dans le vagin, en veillant à ne pas se brutaliser, pour masser les parois internes. Le massage du périnée est donc un acte intime qui ne se pratique pas en salon de massage. On recommande de le pratiquer seul les premières fois, puis de demander l’aide de son ou sa partenaire ensuite si on le désire.

Quels sont les bienfaits d’un massage du périnée ?

Le périnée est un ensemble de muscles qui fonctionne comme un filet plus ou moins bien tendu. Chez la femme, seuls l’orifice vaginal, l’anus et l’urètre le traversent. Le périnée retient donc la vessie et le système digestif tout en offrant un contrôle précis de la contraction des voies d’évacuation. Un périnée en bonne santé permet donc de lutter contre l’incontinence, mais aussi de mieux gérer l’accouchement.

Les muscles qui forment le périnée sont très importants. Pourtant, ce sont des muscles que l’on ignore très souvent. Puisqu’ils se trouvent dans une région intime, on ne peut jamais les faire masser par un professionnel. On doit donc apprendre à se masser soi-même le périnée pour profiter de tous ses bienfaits.

Le principal bienfait, c’est celui d’offrir un meilleur contrôle de ce muscle. En le massant, on le détend et on le rend plus élastique. Résultat, le muscle gagne en amplitude et en résilience. On contrôle ainsi mieux le fonctionnement des voies évacuatrices. Un périnée mal musclé ou mal soigné peut favoriser l’apparition de légères incontinences.

En massant le périnée, on prend physiquement soin de lui, mais on apprend aussi à mieux connaître et à mieux comprendre notre anatomie. Le massage s’accompagne généralement d’exercices de contractions d’abord simples, puis de plus en plus complexes. L’objectif est d’isoler ces muscles du reste du corps pour améliorer notre compréhension et notre contrôle.

Après l’accouchement, le massage du périnée lui permet de récupérer plus rapidement. Cela réduit les risques d’incontinence et permet aux femmes de retrouver une vie sexuelle épanouie plus rapidement — si elles le souhaitent évidemment (la baisse de libido après l’accouchement n’est pas toujours physiologique, mais parfois aussi psychologique).

Peut-on masser le périnée après une épisiotomie ?

L’épisiotomie est un acte chirurgical fréquent pendant l’accouchement. Pour faciliter la sortie de l’enfant par la voie vaginale, l’obstétricien va découper une partie du périnée qui se situe entre le vagin et l’anus. Cela permet d’agrandir les voies vaginales en limitant les risques de déchirures dangereuses. Après l’accouchement, on recoud le périnée pour qu’il reprenne sa forme normale.

Pendant les semaines qui suivent l’accouchement, on déconseille fortement de se masser le périnée. Vous devez impérativement récupérer et laisser à votre corps le temps de cicatriser. Après quelques semaines, quand votre médecin vous confirmera la cicatrisation complète, il vous conseillera sans doute également des massages du périnée.

Le massage du périnée après une épisiotomie a de nombreux bienfaits. On peut le démarrer dès la cicatrisation superficielle. Il permet aux muscles en cicatrisation de se réparer plus vite. En stimulant le périnée et en le travaillant, le massage vous permet de produire davantage de fibres musculaires et de récupérer plus rapidement un périnée en bonne santé.

Comment assouplir le périnée avant l’accouchement ?

Pour bien préparer son périnée à l’accouchement, on doit suivre des séances quotidiennes de préparation. Elles ne durent pas plus de dix minutes, mais elles ont un impact considérable sur le déroulement de l’accouchement, l’expérience de la mère et la récupération dans les semaines qui suivent la naissance.

L’assouplissement du périnée permet un meilleur contrôle musculaire de la zone et facilite l’accouchement. Des muscles plus souples sont plus forts et plus résilients. La naissance sera donc moins violente pour le corps.

La première chose à faire, c’est de se masser régulièrement le périnée. Quelques minutes par jour suffisent, surtout si on ne s’est jamais massé le périnée avant. On doit aussi réaliser des exercices de contraction et de respiration qui servent littéralement de séances de musculation pour le périnée.

Comment faire un massage du périnée ?

Le massage du périnée débute toujours par un massage de la zone à l’extérieur. Les muscles que l’on souhaite faire travailler se trouvent aussi bien dans la région superficielle, c’est-à-dire sous la peau, que dans la partie plus profonde. C’est pour cela qu’on commence toujours par un massage superficiel avant de masser les parois internes du vagin.

Pour masser à l’extérieur, comme pour masser à l’intérieur, on doit d’abord se laver longuement les mains et faire sa toilette intime. Assurez-vous également que votre vessie et vos intestins sont vides. Ensuite, on s’allonge en se surélevant les jambes à l’aide d’un coussin.

On met de l’huile sur les doigts de la main avec laquelle on est la plus à l’aise et on commence par caresser délicatement la zone du périnée avec des gestes circulaires, toujours dans le même sens. Progressivement, augmentez la pression pour explorer votre anatomie et sentir vos muscles réagir. Attention, on ne doit jamais se faire mal !

Après quelques minutes à travailler les muscles extérieurs, vous pouvez introduire votre pouce ou votre index dans votre vagin. Commencez par bien sentir les parois vaginales, en bas, en haut et sur les côtés. Cherchez la bonne pression pour sentir les muscles du périnée travailler. Si vous en avez besoin, vous pouvez introduire un deuxième doigt pour augmenter la pression.

Là encore, on va chercher à masser les parois délicatement en faisant des petits gestes circulaires, d’abord dans un cercle très serré, puis de plus en plus élargi. Augmentez la pression autant que nécessaire en veillant à ne jamais ressentir la moindre douleur. Arrêtez-vous toujours avant d’avoir mal, quitte à masser plus longtemps avant de pouvoir augmenter la pression. Passez deux minutes sur chaque paroi en vous concentrant sur vos sensations pour bien sentir vos muscles travailler.

Quelle position pour se masser le périnée ?

Pour bien masser le périnée, on doit s’assurer que les muscles sont relâchés. Pour cela, la position idéale est celle que vous avez sur la table d’une gynécologue : allongée, jambes écartées et pieds surélevés par les étriers.

Une telle position est difficile à obtenir à la maison. On conseille donc de s’allonger sur un lit avec de bons coussins derrière la tête pour votre confort. Placez ensuite plusieurs coussins sous vos pieds et écartez les jambes. Vos pieds peuvent rester joints, mais vos genoux doivent bien s’écarter, comme dans la position du papillon lors d’étirements classiques.

Vous n’avez alors plus qu’à tendre la main pour vous masser. Bien sûr, si vous n’avez pas l’habitude, vous aurez rapidement mal au poignet et à la main. Avec un peu d’entraînement, vous gagnerez en souplesse. Si c’est trop difficile pour vous, notamment en fin de grossesse, vous pouvez demander à votre partenaire de vous masser.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le massage du périnée n’a vraiment rien de sexuel. Néanmoins, certains couples l’intègrent à leur vie sexuelle pour joindre l’utile à l’agréable. L’important est de bien communiquer pendant le massage pour que votre partenaire le fasse correctement.

Quand commencer à masser le périnée pendant la grossesse ?

On conseille de commencer à se masser le périnée à partir du huitième mois de grossesse. En le pratiquant quotidiennement quelques minutes pendant le dernier mois de grossesse, on obtient des résultats significatifs et conséquents pour le confort de la future maman.

Néanmoins, le massage du périnée n’est jamais inutile. On peut donc le pratiquer régulièrement pendant toute sa vie pour avoir un périnée en bonne santé.

Attention tout de même à ne pas trop en faire. Vous n’avez pas besoin de vous masser le périnée tous les jours pendant des années. De même, on conseille aussi aux femmes enceintes de ne pas se masser avant le huitième mois pour ne prendre aucun risque. On déconseille aussi fortement le massage du périnée aux femmes dont la grossesse est compliquée. Enfin, ne vous massez pas le périnée si vous souffrez de contractions douloureuses pendant la grossesse.

Quelle huile utiliser pour le massage du périnée ?

Dans le commerce, vous trouverez des huiles de massage conçues pour le massage du périnée. Ces huiles sont de bonne facture et vous pouvez investir si vous le souhaitez. Néanmoins, sachez que la plupart des huiles de massage feront l’affaire.

Attention tout de même à choisir une huile qui respectera le pH de votre vagin. Le sexe féminin a un pH acide essentiel pour le bon équilibre de sa flore. Une mauvaise huile pourrait perturber cet équilibre et provoquer des infections. C’est aussi pour cela qu’on prend bien soin de se laver avant et après le massage du périnée. Généralement, on conseille d’utiliser de l’huile de bourrache ou de l’huile d’amande douce.

Enfin, vous pouvez aussi choisir une huile riche en vitamine E, ou bien rajouter de la vitamine E dans l’huile. Pourquoi ? Parce que la vitamine E participe à l’assouplissement des fibres musculaires. En massant le périnée avec de la vitamine E, vous augmentez les effets bénéfiques du massage.

Massage du périnée par le conjoint

Le massage du périnée par le conjoint est un sujet parfois légèrement tabou dans le couple. Effectivement, un tel massage n’a rien de sensuel ou de sexuel. Certains partenaires sont donc réticents à l’idée d’effectuer un geste aussi intime en dehors de la sexualité. Pourtant, quand une autre personne réalise le massage, c’est souvent beaucoup plus confortable pour la femme enceinte.

Le massage du périnée par votre partenaire nécessite une intimité profonde, de la confiance et de l’écoute. La personne qui masse doit être délicate et très attentive pour ne pas brutaliser la femme enceinte. Quand on le réalise correctement, le massage du périnée peut être un excellent moyen de mieux comprendre et de mieux connaître l’anatomie d’une femme.

Évidemment, certains couples parviennent à intégrer ce massage à des moments de sensualité et de plaisir. Gardez tout de même à l’esprit qu’on doit idéalement pratiquer ce massage tous les jours pendant cinq minutes au cours du dernier mois de grossesse. C’est donc un rendez-vous régulier auquel s’astreindre, ce qui n’est pas toujours compatible avec la sensualité.

Les résultats d’un massage régulier du périnée peuvent faire une différence immense lors de l’accouchement. Quand le conjoint le réalise correctement, il rend un immense service à la femme enceinte et s’investit ainsi davantage dans la grossesse et la naissance de l’enfant.

Le massage du périnée après l’accouchement

Le massage du périnée avant l’accouchement permet de limiter les conséquences de la naissance. Un périnée en forme permettra même de se passer de l’épisiotomie et ne subira aucune déchirure. La jeune mère récupérera donc beaucoup plus rapidement après l’accouchement.

Malgré tout, la naissance d’un enfant par les voies naturelles est toujours une épreuve intense pour les muscles du périnée. On recommande donc de continuer à se masser et à réaliser des exercices fréquents pour remuscler le périnée et l’aider à récupérer.

Comme nous le disions un peu plus tôt, vous ne devez pas masser ou faire travailler votre périnée juste après la naissance de votre enfant. En fonction du déroulement de l’accouchement, vous aurez besoin d’un repos plus ou moins prolongé. Pour savoir quand commencer, demandez conseil à votre médecin et à votre sage-femme.

Sachez également que certaines sages-femmes proposent des cours et des séances de rééducation du périnée. Les femmes enceintes, celles qui viennent d’accoucher ou celles qui veulent juste muscler leur périnée peuvent librement s’y rendre. Elles y apprendront tout le nécessaire pour prendre soin de leurs périnées.

Comment savoir si votre périnée est en bonne santé ?

En lisant cet article, vous vous demandez peut-être si votre périnée est en bonne santé. Si vous n’avez jamais fait le moindre exercice ou le moindre massage de cette zone, vous n’avez aucune raison de savoir s’il est en bonne santé. Heureusement, vous pouvez utiliser une méthode très simple pour le savoir.

Pour en avoir le cœur net, insérez un doigt propre dans votre vagin après l’avoir correctement lubrifié. Ensuite, contractez simplement votre vagin le plus fort possible. Si vous sentez une pression importante sur votre doigt, alors vous avez un périnée en pleine forme. Si vous ne sentez presque rien, alors votre périnée est plus faible qu’il ne devrait l’être.

Pas la peine de paniquer pour autant, car ce n’est jamais une fatalité. Un périnée affaibli n’est pas une bonne nouvelle, mais ce n’est pas une catastrophe. Réagissez sans plus attendre et commencez à le remuscler pour résoudre ce problème.

Massage du périnée : le cas de l’incontinence de la sportive

Le périnée joue un rôle important dans l’apparition de certaines incontinences. Beaucoup de femmes et d’hommes remarquent que lors d’un effort, ils souffrent d’une légère incontinence. Quand ils toussent, sautent, courent ou portent une charge lourde, ils rejettent un peu d’urine alors qu’ils n’avaient pas envie d’aller aux toilettes. Pourquoi ?

Cela peut être la conjonction de plusieurs éléments, mais le périnée joue toujours un rôle central. Chez les sportifs et les sportives, une musculature imposante et profonde comprime les organes. Lors d’un effort, la vessie aussi est comprimée, ce qui la pousse à rejeter un peu d’urine. Si le périnée est moins musclé que le reste de votre corps, alors l’urine s’échappera par l’urètre (qui traverse le périnée, rappelons-le).

Si vous souffrez d’incontinence, même légère lors d’un effort, c’est que vous devez muscler votre périnée. Cela ne veut pas dire que votre périnée est moins musclé que la normale, mais qu’il n’est pas assez musclé par rapport au reste de votre corps. On parle alors souvent de l’incontinence de la sportive.

Les hommes et le périnée : comment le muscler ?

Les hommes aussi ont un périnée, même si son anatomie précise diffère de celui des femmes. En l’absence de vagin, le massage du périnée devient aussi beaucoup plus compliqué. Pour le muscler, on devra donc avoir recours à des exercices réguliers.

Pourquoi se muscler le périnée ?

Le périnée chez les hommes remplit le même rôle que chez les femmes. Comme ils n’accouchent pas, les hommes se préoccupent moins de ce muscle, ce qui est bien normal. Pourtant, un périnée en mauvaise santé a aussi des conséquences sur eux : fuites urinaires, constipations, activités sexuelles moins satisfaisantes, etc.

Avec l’âge, le périnée a tendance à perdre en élasticité et en tonicité. On doit donc le muscler. Après une intervention sur la prostate, on doit aussi rééduquer le périnée, notamment pour limiter les risques d’incontinence. Une prise de poids rapide ou la pratique régulière du cyclisme peuvent aussi endommager le bon fonctionnement du périnée.

Comment muscler le périnée ?

Pour se muscler le périnée, les hommes peuvent réaliser quotidiennement des exercices simples. En position assise, le muscle bien droit, ils doivent visualiser leur périnée, ce muscle entre le sexe et l’anus qui leur permet de bouger leur verge sans la toucher.

Une fois dans la bonne position, concentrez-vous sur votre périnée et prenez quelques profondes inspirations. Ensuite, contractez le périnée et gardez-le contracté pendant cinq secondes. Relâchez le périnée cinq secondes, puis recommencez quinze fois. Faites cet exercice deux fois par jour pendant quelques semaines pour tonifier le périnée.

Attention ! En cas de douleur, arrêtez immédiatement l’effort et parlez-en à votre médecin.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.