Catégories
Massages

Le massage thaïlandais

massage thaïlandaisTrès populaire en France et en Europe, le massage thaïlandais est une technique énergique ayurvédique qui apporte relaxation et vitalité. C’est un pilier de la massothérapie grâce à ses nombreux mouvements d’acupression et ses séries d’étirements. Son protocole est très complet et a de nombreux bienfaits.

Dans cet article, vous apprendrez tout sur le massage thaïlandais traditionnel : sa pratique, ses bienfaits, ses contre-indications, son prix, son histoire, etc.

Le massage thaï traditionnel : qu’est-ce que c’est ?

Le massage thaïlandais est issu de la médecine traditionnelle bouddhiste. C’est un massage holistique (qui considère notre corps comme un ensemble et agit sur une partie pour améliorer le tout) qui se rapproche parfois des médecines non conventionnelles. Ainsi, il a d’abord été pensé à travers une vision énergétique de la santé. À ce titre, il s’inspire d’autres pratiques physiques comme le yoga, ou spirituelles comme la méditation.

Un massage thaïlandais traditionnel utilise trois grands types de techniques pour arriver à ses fins :

    • Des étirements progressifs et assistés par la praticienne bien-être. Ces étirements s’inspirent directement des positions de yoga, mais l’aide de la masseuse vous permet d’en profiter sans rien connaître à cette discipline sportive et spirituelle. Un bon massage thaï réveille votre corps en sollicitant vos muscles, mais aussi grâce au travail articulaire et son impact sur l’aisance corporelle.
    • Un recours continu à la méditation, notamment à travers la respiration. En guidant le rythme de vos respirations, le masseur établit un rythme bénéfique pour votre corps. Il crée également un lien avec le massé qui améliore la qualité du massage grâce à une forme intuitive de contact.
    • Le travail de l’énergie corporelle à travers la digitopuncture. Avec ses doigts, la masseuse va exercer des pressions précises sur les points d’acupuncture traditionnels. En plus de dénouer efficacement les tensions musculaires, une telle pression permet (dans la théorie bouddhiste) de libérer le Qi et de faire circuler l’énergie du corps. Cela a également un impact sur la circulation sanguine.

Tous les masseurs et toutes les masseuses ne souscrivent pas forcément aux croyances énergétiques qui accompagnent l’histoire du massage thaïlandais traditionnel. En revanche, son efficacité pour dénouer les muscles et relaxer le corps est incontestable. Son impact sur la circulation sanguine et lymphatique est aussi très apprécié. Les praticiens qui proposent un massage thaï respectent donc généralement les bases théoriques et techniques de cette pratique ancestrale.

Les bienfaits du massage thaïlandais

Le massage thaïlandais s’inscrit parfaitement dans une massothérapie classique. Il a donc de nombreux bienfaits sur tout le corps. Des bienfaits qui varient en fonction des personnes, évidemment. Néanmoins, plusieurs études semblent pointer l’efficacité du massage thaï dans le traitement des douleurs chroniques du dos et des articulations.

Effectivement, grâce aux étirements qu’il intègre dans son protocole, le massage thaïlandais permet une amélioration globale sur le long terme. Ceux qui le pratiquent fréquemment gagnent en souplesse et constatent une diminution des tensions. C’est pour les mêmes raisons que ce massage traditionnel de Thaïlande a des effets très positifs sur les articulations. D’ailleurs, beaucoup de praticiennes bien-être utilisent désormais les étirements dans des protocoles différents.

Enfin, d’une manière générale, le massage thaï permet d’accéder à un état de relaxation global très bénéfique pour le corps. En permettant à l’organisme de relâcher ses tensions, il diminue les douleurs musculaires, mais pas seulement. Il offre un sentiment de détente généralisé qui, comme le reste de la massothérapie, est utile pour prévenir les blessures physiques et tous les risques de santé liés à l’anxiété (hypertension, reflux gastriques, etc.).

En Thaïlande, ce massage est même pratiqué pour ses vertus médicales (non conventionnelles). On l’utilise même donc de manière préventive. Dans ce cadre, il est très efficace pour lutter contre les problèmes liés à une vie trop sédentaire.

Les contre-indications du massage thaï

Le massage thaï a la réputation d’être un massage un peu violent pour le corps. Les étirements et l’utilisation de la digitopuncture en sont à l’origine. Pourtant, c’est un massage qui ne provoque pas de grandes douleurs et qui ne connaît pas beaucoup plus de contre-indications que les massages classiques.

Ainsi, le massage thaïlandais est déconseillé pour les raisons suivantes :

    • Grossesse (même de plus de trois mois)
    • Problèmes de phlébites
    • Troubles et pathologies articulatoires
    • Fractures
    • Opérations chirurgicales récentes

Où trouver un massage thaïlandais à Paris ?

Les professionnels du massage proposant des protocoles thaïs sont très nombreux à Paris et dans les grandes villes de province. Pour recevoir un massage thaïlandais, vous pouvez vous tourner vers les professionnels suivants :

    • Masseuses et masseurs indépendants
    • Salons de massages
    • Spas
    • Professionnels de santé (massothérapeutes, kinésithérapeutes, physiothérapeutes, ostéopathes, infirmières, etc.)
    • Certains instructeurs de yoga et de méditation

Attention tout de même, soyez très prudents et n’acceptez pas un massage de n’importe qui. En France, il faut un diplôme ou une certification pour avoir le droit de proposer des massages. Les professionnels de santé ont ce qu’il faut, tout comme les masseuses (en salon ou en indépendant). Un instructeur de yoga ou de méditation peut aussi avoir ce genre de certification, mais il est préférable de s’en assurer avant de lui confier vos muscles et vos articulations.

Les spécialistes du massage bien-être

Les masseuses praticiennes bien-être sont des spécialistes du massage bien-être. Leur activité ne peut jamais être associée à de la médecine, mais leur certification exige des centaines d’heures de formation.

Au cours de cette formation reconnue par la FFMBE (Fédération française des massages bien-être), les praticiens apprennent l’anatomie et la mobilité du corps. Ils sont donc formés précisément pour offrir de bons massages, mais surtout des massages qui ne vous font courir aucun risque.

Devenir praticien du massage thaïlandais

Pour devenir praticien de massage thaï, il n’y a pas de diplôme à passer. Si vous êtes déjà masseuse ou masseur bien-être, alors vous pouvez proposer des protocoles thaïlandais. En revanche, il est fortement conseillé de se former spécifiquement au massage thaï avant d’en proposer un protocole complet.

Pour cela, vous pouvez vous rendre dans les nombreuses écoles agréées par la FFMBE. Elles proposent presque toutes des modules pour vous former au massage thaï. Chaque module dure généralement une semaine et il en faut souvent deux au minimum pour finir la formation. Bien sûr, il est aussi possible d’aller se former directement en Thaïlande dans des écoles locales.

Comment se déroule une séance ?

La séance classique de massage thaï dure environ une heure. Cependant, il est possible de trouver des séances de 1 h 30 assez facilement (en Thaïlande, certaines séances durent plus de deux heures !). Contrairement aux massages à l’huile, le massage thaïlandais se pratique généralement habillé avec des vêtements amples et confortables. Le massé peut être allongé sur un matelas fin au sol ou sur une table.

La séance débute toujours par une rapide conversation avec la praticienne bien-être. Elle vous demandera si vous souffrez de pathologies ou de douleurs particulières qu’elle devrait connaître. L’objectif est évidemment de vous offrir l’expérience la plus agréable et de ne courir aucun risque de blessure. Les masseurs qui souscrivent aux théories ayurvédiques vous interrogeront aussi sur votre mode de vie pour estimer votre « constitution ayurvédique » et adapter le massage.

Pendant le massage, le protocole thaï a la particularité d’exiger une communion plus importante entre masseur et massé. Le praticien pourra donc guider votre respiration et vous demander de participer plus activement que d’habitude à certains mouvements. Enfin, le massage se termine généralement par quelques minutes de solitude offertes au massé pour lui permettre de se recentrer et de revenir à la réalité à son rythme.

Quel est le prix d’un massage thaïlandais ?

En moyenne, un massage thaïlandais coûte autour de 80 €/h. Cependant, un massage à Paris est toujours plus cher qu’un massage en province.

Ainsi, un massage thaï coûte environ 65 €/h dans les grandes villes de province. Dans les plus petites villes, vous pourrez trouver des massages de qualité autour de 60 €/h.

L’histoire millénaire d’une technique thaïe

Le massage thaïlandais existe depuis plus de 2 500 ans. Pendant près de 25 siècles, il a été transmis oralement de maître à élève. Généralement, les maîtres en massage thaïlandais l’étaient par héritage familial ou après de longues années d’apprentissage dans un temple bouddhiste.

On associe son apparition à l’arrivée en Thaïlande de moines bouddhistes venus d’Inde. Ces moines apportaient avec eux de nombreuses connaissances issues de la médecine chinoise et de la philosophie ayurvédique.

En Occident, ce massage ancestral n’est apparu qu’à partir des années 60. L’Europe et l’Amérique doivent sa découverte au mouvement beatnik et aux nombreux voyages en Asie du Sud-est des jeunes hippies de l’époque. Il s’est énormément popularisé dans les années 80 et le premier livre en langue anglaise pour apprendre ce protocole est paru en 1990.

Massage thaï et philosophie ayurvédique

Le massage thaï s’appuie énormément sur la médecine chinoise (acupuncture notamment) et sur une discipline très proche : la philosophie ayurvédique. Cette philosophie considère que toutes les formes de vie sont animées par une énergie : le prana. Un blocage de ce prana serait à l’origine de nombreux troubles physiques, psychiques et physiologiques.

L’efficacité du massage thaï et ses nombreux bienfaits sur la santé tiendraient donc à sa capacité de débloquer le prana et de rétablir une bonne circulation des énergies. Pour cela, il utilise les nadis, c’est-à-dire un réseau de 72 000 canaux énergétiques par lesquels circule le prana. Cependant, ce massage se concentre sur 10 nadis parmi les plus importants : ceux que l’on appelle des sen.

Massage thaï ou massage thaïlandais ?

Les deux appellations sont très souvent utilisées pour désigner la même chose, soit par commodité, soit par ignorance. Pourtant, les adjectifs « thaï » et « thaïlandais » ne désignent pas exactement la même chose.

« Thaïlandais » est un gentilé, c’est-à-dire qu’il désigne les habitants de la Thaïlande. Par extension, il désigne tout ce qui vient de Thaïlande, comme le massage thaïlandais.

En revanche, « Thaï » désigne la langue parlée en Thaïlande. En théorie, on ne dit donc pas « un massage thaï ». Néanmoins, l’appellation est désormais si fréquente que tout le monde vous comprendra parfaitement si vous l’utilisez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *