Beauté

Ventouse cellulite : une technique anti-cellulite vraiment efficace ?

ventouse celluliteLa ventouse cellulite connaît un succès important depuis peu. En théorie, elle permet de supprimer la cellulite en quelques mois et aide à lutter contre la peau d’orange et les capitons incrustés. Plus économique et moins douloureuse qu’une machine, son action manuelle est aussi plus convaincante qu’une crème. D’ailleurs, de plus en plus de praticiennes bien-être l’utilisent pendant leurs massages lymphatiques. Alors, la ventouse anti-cellulite est-elle vraiment efficace ?

C’est quoi une ventouse cellulite ?

Les ventouses sont utilisées depuis des siècles dans la médecine traditionnelle chinoise. Elles sont alors en verre et sont chauffées pour provoquer la succion de la peau. Elles permettent d’agir sur la circulation sanguine et lymphatique pour traiter de nombreux types de douleurs (musculaires, articulaires, etc.). On appelle parfois cette technique le cupping.

La ventouse anti-cellulite est un peu différente puisqu’elle est fabriquée en silicone hypoallergénique. On peut donc l’utiliser même en dehors d’un massage donné par une praticienne expérimentée. Il suffit d’exercer une pression sur la ventouse pour qu’elle exerce une succion de la peau.

Quels sont les bienfaits d’une ventouse anti-cellulite ?

La ventouse cellulite fonctionne sur le même principe que le cupping traditionnel chinois. La pression que la succion exerce sur la peau permet de stimuler la circulation sanguine, mais aussi lymphatique. Cette ventouse a donc un effet drainant très recherché qui se rapproche de la technique de massage appelée « palper-rouler ».

Le premier intérêt de cette ventouse, c’est donc d’offrir les bienfaits d’un massage lymphatique et de le rendre accessible à tous à la maison. Néanmoins, l’utilisation des ventouses a beau être simple, elle nécessite un petit apprentissage pour être parfaitement maîtrisée. Effectivement, une fois que vous contrôlez bien la pression que vous exercez, vous pouvez stimuler très précisément chaque zone du corps et cibler la cellulite.

Comment utiliser une ventouse contre la cellulite ?

La ventouse anti-cellulite s’utilise directement sur la peau nue. Vous pouvez utiliser une huile riche pour faciliter le glissement de la ventouse si vous le souhaitez, mais ce n’est pas obligatoire. Parfois, pour cibler très précisément certains capitons, on préférera ne pas utiliser d’huile.

Étape 1 :

Commencez par identifier la zone que vous souhaitez traiter avec la ventouse. Si vous débutez, choisissez une zone particulièrement touchée, mais contentez-vous d’une petite superficie. Ainsi, vous pourrez apprendre progressivement.

Étape 2 :

Prenez la ventouse et pincez-la pour en chasser l’air. Plus vous chassez d’air, plus la ventouse aspirera la peau en retour. Vous pouvez donc contrôler la pression exercée sur votre peau en prenant soin de ne pas chasser tout l’air de la ventouse.

Étape 3 :

En maintenant la pression sur la ventouse, posez-la sur votre peau et relâchez-la doucement. La peau est aspirée et la ventouse tient en place. Si votre peau est trop tirée, il vous suffit d’appuyer légèrement sur la ventouse pour qu’un peu d’air y entre et que la pression diminue.

Il est essentiel que vous posiez la ventouse sur le bas de la zone à traiter. Cela permet d’effectuer des mouvements du bas vers le haut, et donc de stimuler dans le bon sens le système sanguin et lymphatique.

Étape 4 :

Maintenant que la ventouse cellulite est bien placée, il ne vous reste plus qu’à la faire remonter lentement jusqu’au sommet de la zone que vous traitez. La sensation peut être un peu désagréable, mais vous sentirez bien le fameux palper-rouler : votre peau est malaxée par la ventouse.

Étape 5 :

Une fois en haut de la zone à traiter, appuyez sur la ventouse pour la décoller, replacez-la en bas de la zone, mais décalez légèrement et horizontalement son point de départ. Il ne vous reste plus qu’à recommencer jusqu’à avoir couvert toute la zone.

Étape 6 :

Après avoir fait tous les mouvements verticaux nécessaires, vous pouvez recommencer une série en partant toujours du bas vers le haut. En revanche, ne faites plus une ligne droite, mais de petits zigzag.

Étape 7 :

Enfin, votre séance de ventouse doit se conclure par une petite minute de légers mouvements circulaires, toujours avec la ventouse collée à la peau. Vous pouvez utiliser une pression un peu moins importante sur cette dernière étape.

Où acheter une ventouse anti-cellulite ?

Le succès de ces ventouses anti-cellulite est assez récent. Depuis quelques mois, elles sont partout et tout le monde les veut. Malheureusement, il n’y a pas encore de magasins qui en vendent. Il va donc falloir se tourner vers des boutiques sur Internet.

Comment choisir une ventouse ?

À la question de la disponibilité des ventouses se rajoute le problème de savoir les choisir. Effectivement, cet objet semble si simple qu’il paraît inutile de se tourner vers des modèles très sophistiqués.

Effectivement, la plupart des ventouses se valent, à condition qu’elles respectent quelques normes sanitaires. Ainsi, assurez-vous bien d’acheter un modèle hypoallergénique pour ne courir aucun risque.

Quant aux modèles qui proposent des formes soi-disant unique et pratique, ce n’est rien de plus qu’un argument de vente. Si vous la préférez ainsi, achetez ce genre de modèle de ventouse. Cependant, si vous cherchez un prix plus bas, vous pouvez vous passer des designs à la mode.

Combien coûte une ventouse cellulite ?

Le prix d’une ventouse cellulite va varier en fonction de plusieurs critères, mais surtout de sa taille. Le prix d’une ventouse de qualité et de taille moyenne se situe généralement entre 10 et 20 €. À 10 €, vous êtes face à un modèle économique. Le prix moyen, c’est plutôt 15 €. À 20 €, vous êtes face à un produit plutôt cher.

Bien sûr, comme il existe différentes tailles de ventouse, certaines sont vendues en lots de plusieurs ventouses différentes. Les prix peuvent alors beaucoup varier.

Quelle est la meilleure fréquence d’utilisation ?

Une séance de ventouse anti-cellulite dure à peine quelques minutes. Il est donc facile de l’intégrer à son quotidien. On recommande donc de l’utiliser tous les jours pendant les deux premières semaines après l’achat. Cet usage intensif permet d’attaquer la cellulite et de redémarrer le drainage lymphatique.

Ensuite, vous pouvez passer à un rythme moins important pendant quelques mois, soit une fois tous les deux jours. Enfin, lorsque vous avez retrouvé votre silhouette et si votre hygiène de vie est suffisante, vous pouvez l’utiliser une fois par semaine, voire par mois.

Après combien de temps a-t-on des résultats ?

La plupart des fabricants de ventouses cellulite promettent des résultats au bout de trois semaines. C’est vrai que la stimulation lymphatique et le palper-rouler offrent des résultats rapides. Cependant, il ne faut pas oublier que tout cela dépend de votre point de départ, de l’état de votre peau et de la quantité de cellulite à traiter.

Surtout, votre hygiène de vie aussi a un impact sur les résultats de la ventouse anti-cellulite. Comme le massage lymphatique, la ventouse est un soutien qui permet d’accélérer l’obtention de résultats sur votre cellulite. Cependant, si vous ne surveillez pas votre alimentation et que vous ne faites pas de sport, la cellulite ne disparaîtra pas. Pis encore, elle pourrait continuer à s’installer.

La ventouse cellulite pendant les massages bien-être

Le succès de la ventouse est principalement lié à son accessibilité. Elle permet à n’importe qui de profiter des bienfaits du massage lymphatique et du palper-rouler à la maison. Néanmoins, les praticiennes bien-être aussi utilisent de plus en plus la ventouse, notamment lors des massages du visage et des massages lymphatiques.

Effectivement, même si la ventouse ne remplacera jamais les mains expertes d’une masseuse, elle permet d’obtenir facilement une pression constante et égale sur la peau. La praticienne bien-être s’en sert donc pour accroître la précision de son massage et de ses manipulations. C’est donc un soutien efficace aux techniques classiques du palper-rouler et du drainage lymphatique.

Des ventouses pour prendre soin de la peau du visage

Le succès des ventouses anti-cellulite a aussi permis à d’autres ventouses de se faire connaître. Certains modèles plus petits et plus précis sont désormais utilisés sur le visage. Effectivement, les massages du visage ont un impact positif bien connu sur le système lymphatique. Le kobido et le shiatsu visage, des techniques ancestrales, font des miracles contre les rides et le vieillissement de la peau.

Ces ventouses de plus petite taille sont donc idéales pour obtenir de beaux résultats sur le visage, même quand on n’est pas expert. En plus, comme elles sont plus petites, la pression qu’elles exercent sur la peau est aussi moins intense. Ces ventouses pour le visage sont donc moins douloureuses et présentent moins de risques. D’ailleurs, de plus en plus de masseuses s’en servent pour optimiser l’efficacité de leurs massages du visage (shiatsu ou kobido).

Si vous les utilisez vous-même, il faut se montrer prudent. Les ventouses sont plus petites, mais la peau du visage reste particulièrement sensible. Un usage trop intensif peut donc provoquer des micro-traumatismes de la peau. Un certain savoir-faire est donc recommandé pour utiliser les ventouses sur le visage. Demandez conseil à votre masseuse bien-être.

Les contre-indications de la ventouse cellulite

Il n’existe pas de réelle contre-indication, car les ventouses ne présentent pas de risques. Elles peuvent seulement provoquer de l’inconfort et quelques douleurs pendant les premières séances. De même, il est possible que leur utilisation fasse apparaître des bleus ou des rougeurs sur votre peau. C’est le signe que la succion de la peau était un peu trop forte.

En revanche, on recommande de consulter un médecin avant d’utiliser ces ventouses si vous êtes enceinte ou que vous souffrez de varices et d’insuffisance veineuse. Les maladies de la peau (psoriasis, eczéma, allergies, etc.) sont également une contre-indication majeure puisque la ventouse vous fera très mal en entrant en contact avec les zones concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *