La rentrée est souvent une période difficile. Pour les parents, les vacances sont toujours trop courtes et parfois peu reposantes. Pour les enfants, retourner à l’école, parfois dans un nouvel établissement, peut être la source de nombreuses angoisses. En cette période toujours difficile et désormais très incertaine, il est essentiel de ne pas se laisser submerger par le stress de la rentrée scolaire. Voici donc quelques pistes pour vous aider à mieux gérer la rentrée.

Les massages : un moyen efficace de lutter contre le stress

Le stress est un cercle vicieux dont il est difficile de sortir seul, surtout si on ne peut pas se permettre un mois de détente sur une plage de sable fin. Heureusement, les massages sont un excellent moyen de briser ce cercle vicieux.

Les impacts du stress sont d’abord physiques. Il provoque des tensions importantes dans le corps, ce qui peut provoquer des douleurs et favoriser la nervosité. Ces deux conséquences sont elles-mêmes la source de plus de stress et il devient rapidement impossible de s’en sortir.

En prenant soin de votre corps grâce à une séance de massage, vous permettez à votre corps de se débarrasser des tensions accumulées. Vous ne modifiez pas les sources extérieures de stress, surtout quand il s’agit du stress de la rentrée scolaire, mais vous vous offrez l’opportunité d’y réagir calmement et en toute lucidité. Pendant les périodes de grand stress, certains amoureux des massages se rendent une fois par semaine chez leur masseuse préférée.

Les massages les plus efficaces contre le stress de la rentrée

Tous les massages apportent, à leur manière, une forme de détente. Le meilleur massage contre le stress de la rentrée scolaire, c’est celui que vous connaissez et qui vous fait du bien. Néanmoins, il peut parfois être nécessaire d’essayer de nouvelles choses pour obtenir de meilleurs résultats.

Généralement, lorsque l’on parle de massage pour lutter contre le stress, ce sont toujours les cinq mêmes qui reviennent.

  • Le massage californien : très doux, il permet de s’offrir un moment de détente complète, hors du temps. Cependant, il ne travaille pas en profondeur les muscles et ne permet donc pas de s’attaquer frontalement à certaines tensions.
  • Le shiatsu : massage japonais et tonique par excellence, certains le trouvent trop violent. Néanmoins, il a l’avantage d’être extrêmement efficace contre les tensions et les nœuds musculaires.
  • Le massage ayurvédique : massage holistique par excellence, il cherche à rééquilibrer le corps. Les plus cartésiens qui aiment sentir leur corps travailler ne seront pas convaincus. À l’instar du massage californien, c’est un moment de détente suprême idéal pour lutter contre le stress.
  • Massage thaïlandais : loin des clichés du massage violent ou sulfureux, la technique thaïlandaise associe les pressions aux étirements pour rééquilibrer le corps. C’est un massage idéal pour ceux qui souffrent de tensions et de douleurs liées au stress chronique et à leur travail.
  • La réflexologie plantaire : les pieds seraient un des centres nerveux et énergétiques les plus importants du corps humain. En les massant, il serait possible d’agir sur l’ensemble des organes. Eux aussi ils sont affectés par le stress. Un bon massage des pieds est donc idéal en période de stress.

La sophrologie : respirer pour vaincre le stress

La sophrologie est une technique totalement naturelle qui permet à chacun de mieux gérer son stress au quotidien, notamment à travers la gestion de sa respiration. Elle permet également de lutter contre le stress ponctuel, comme le stress de la rentrée scolaire. D’après certaines études, la pratique régulière des techniques de sophrologie permettrait d’améliorer notre fonctionnement cérébral en effectuant un travail de fond sur le néocortex, le cerveau limbique et le système végétatif.

En fait, et pour résumer grossièrement, le travail sur la respiration permettrait d’influencer le fonctionnement de zones du cerveau habituellement autonomes. C’est le cas du système végétatif qui envoie les impulsions nerveuses nécessaires pour faire battre le cœur et vous faire respirer sans avoir à y réfléchir. Il n’est théoriquement pas possible d’accélérer son cœur par la pensée, mais certains yogis en seraient capables grâce à leur travail sur la respiration.

À travers des techniques simples et accessibles, la sophrologie apprend à gérer sa respiration pour accroître notre contrôle sur nos émotions et notre stress. Par conséquent, la sophrologie permet de lutter contre le stress, mais aussi contre l’ensemble de ses conséquences négatives sur le quotidien. Elle améliorerait donc la qualité du sommeil et diminuerait les problèmes digestifs.

La sophrologie s’adresse aussi aux enfants et aux adolescents

La sophrologie est une technique simple qui ne présente aucun danger. On peut donc la pratiquer à n’importe quel âge. Beaucoup de sophrologues professionnels proposent désormais des séances à l’attention exclusive des enfants et des adolescents. Deux âges très particuliers où l’angoisse et le stress sont très présents, mais souvent mal compris et difficiles à exprimer.

Il ne faut pas non plus oublier que le stress de la rentrée scolaire est aussi une source importante de d’angoisse pour les enfants et les adolescents. Bien sûr, ils n’ont pas autant de responsabilités que les adultes, mais il n’est pas toujours facile de grandir et d’affronter les étapes incontournables du système scolaire. Par ailleurs, le milieu scolaire peut être particulièrement violent et difficile à affronter pour certains enfants, même quand ils ont des amis et semblent bien intégrés.

Chez les enfants et les adolescents, la pratique de la sophrologie permet de mieux gérer le stress, notamment le stress de la rentrée scolaire, mais également d’apprivoiser ses émotions. C’est une source intarissable de leçons précieuses qui leur seront utiles pour le reste de leur vie d’adulte.

L’hypnose pour se débarrasser du stress chronique

Les personnalités anxieuses ont souvent l’habitude de vivre avec leur stress et ne se rendent même plus compte de l’impact qu’il a sur eux. Parfois, comble de l’ironie, prendre du temps pour soi et s’éloigner des sources de stress devient une raison d’angoisser. Tout est trop calme, alors on s’ennuie ou on s’attend au pire.

Dans ce cas-là, la sophrologie et les massages sont de bonnes méthodes de relaxation qui permettent d’empêcher le stress d’avoir des conséquences trop importantes sur votre santé et votre quotidien. Cependant, pour lutter contre le stress chronique, il peut être utile de se tourner vers des solutions plus radicales et un peu différentes.

L’hypnose est une autre méthode pour agir sur certains mécanismes psychologiques parfois très profondément ancrés. Quand une relation de confiance a pu être mise en place, le patient parvient à entrer dans un état profond de relaxation. C’est dans cet état que l’hypnothérapeute pour guider le patient vers la fin de certains automatismes qui l’empêchent d’affronter ses problèmes correctement.

L’hypnose ne fait pas des miracles, mais elle peut aider certaines personnes à retrouver la bonne direction pour sortir de leur stress chronique. Par la suite, elle peut être employé pour lutter ponctuellement contre les sources d’angoisse, notamment le stress de la rentrée scolaire.

Quelle méthode d’hypnose pour lutter contre le stress ?

Il est important de différencier l’hypnose « classique », que l’on appelle aussi parfois « hypnose spectaculaire », de l’hypnose ericksonienne. Elles n’ont pas le même fonctionnement et certainement pas les mêmes objectifs.

La première consiste à placer quelqu’un dans un état de réception qui permettra de lui donner des ordres. Elle ne laisse aucune place à la réflexion chez le patient et ne permet pas d’influencer ses comportements en dehors de cet état particulier. C’est typiquement l’hypnose qui est utilisée dans les spectacles. Elle est impressionnante, mais elle ne marche pas sur beaucoup de gens.

L’hypnose ericksonienne, de son côté, est une méthode développée pour aider les patients. L’hypnothérapeute induit seulement un état de relaxation. C’est ensuite au patient de formuler les réponses à ses problèmes. L’hypnose ericksonienne sert simplement à faire tomber les barrières inconscientes qui nous empêchent parfois de voir les choses telles qu’elles sont vraiment.

L’auto-hypnose aide-t-elle vaincre le stress de la rentrée scolaire ?

Puisqu’il est difficile, voire impossible, de se faire hypnotiser tous les jours, même si on en a besoin, il peut être utile de connaître quelques techniques d’auto-hypnose. Il s’agit d’exercices et pratiques accessibles à tous et qui permettent de rejoindre l’état de relaxation et de relâchement typique de l’hypnose ericksonienne.

Généralement, on enseigne trois techniques d’auto-hypnose différentes qui peuvent être utilisées en fonction des besoins et des envies de chacun :

  • La technique des moines : proche de la méditation et de la sophrologie, il s’agit de se concentrer sur sa respiration pour se détendre.
  • La technique du 3e œil : l’idée est de se concentrer sur sa respiration pour se calmer, puis d’essayer de se visualiser le plus précisément possible depuis un point de vue extérieur.
  • La spirale sensorielle : une méthode qui vous invite à retrouver des sensations auditives, visuelles et haptiques associées à de bons souvenirs. En vous concentrant sur ces souvenirs, vous chassez le stress.

Le stress peut-il être positif ?

Généralement, on considère le stress comme une émotion négative. Il est vrai que l’impact physiologique du stress et les sensations qui l’accompagnent ne sont pas agréables. Sur le long terme, une vie trop stressante peut favoriser l’apparition de nombreuses maladies cardiovasculaires, et même certains cancers.

Pour autant, il ne faut pas exclure définitivement l’existence de formes positives du stress. En réalité, c’est une réaction naturelle face à une situation jugée dangereuse ou problématique. Sans le stress, notre espèce n’aurait jamais survécu aussi longtemps sur Terre, car elle n’aurait jamais appris à se protéger des dangers. Il ne faut donc pas chasser définitivement le stress de sa vie, car cela impliquerait de rester enfermé chez soi.

Le problème avec le stress, c’est quand il devient chronique et qu’il s’installe jusqu’à produire des personnalités anxieuses. Le quotidien le plus banal devient alors une source de stress, même quand rien ne vient le perturber. Les automatismes trop profondément ancrés provoquent un cercle vicieux ou le stress et les angoisses s’auto-alimentent.

Avant d’en arriver à ce cas extrême, le stress pose déjà problème quand il s’immisce dans le quotidien et empêche de gérer efficacement des situations difficiles, mais pas insurmontables. Il ne faut donc pas hésiter à chercher rapidement de l’aide pour apprendre à reconnaître et à gérer le mauvais stress.

Une bonne organisation contre le stress de la rentrée scolaire

Tous ces bons conseils sont utiles pour affronter un stress normal. Vous devez quand même veiller à ne pas vous exposer à un stress inutilement élevé. Pour cela, rien de tel qu’une bonne organisation pour une rentrée sans accroc.

Que ce soit votre première rentrée ou votre vingtième n’a aucune importance. Si vous n’êtes pas bien préparé, vous finirez par paniquer. Après plusieurs semaines de vacances, les tâches s’amassent et il est parfaitement normal d’être débordé au retour des vacances. Voilà pourquoi il faut toujours se ménager quelques jours pour reprendre pied et faire le nécessaire.

Pour les parents, il ne faut pas faire l’erreur de s’occuper de la rentrée scolaire en septembre. Idéalement, l’achat des fournitures scolaires essentielles doit être fait en juillet ou en août. Désormais, beaucoup d’écoles transmettent à l’avance la liste des fournitures pour permettre aux parents de faire leurs courses pendant les grandes vacances. Cela vous évitera bien des difficultés. Si vous n’avez pas de liste précise, achetez l’essentiel et faites des réserves.

Si vous n’avez pas d’enfant, la rentrée est un moment moins difficile, mais tout de même stressant. On ne conseillera jamais assez de ne pas rentrer de vacances la veille de votre retour au travail. Idéalement, prévoyez un ou deux jours pour vous acclimater, faire le ménage et vous préparer à retourner au travail.

Prendre du temps pour soi

Pour finir, prenons le temps de rappeler qu’une bonne gestion du stress ne doit pas être une excuse pour vous rajouter du stress. Trop souvent, on vante les mérites des techniques pour lutter contre le stress (massages, sophrologie, hypnose, etc.) parce qu’elles permettraient d’améliorer les performances de chacun. Elles deviennent alors une excuse pour augmenter la pression que l’on exerce sur les autres et sur soi-même.

Si vous allez régulièrement chez une masseuse professionnelle, vous gérerez mieux votre stress. Cependant, si vous utilisez ce mieux-être pour augmenter la quantité de travail que vous faites chaque jour, vous n’améliorerez pas votre santé et votre bien-être, vous augmenterez juste votre capacité de travail. Résultat, vous continuerez à être toujours plus stressé, jusqu’au jour où ni les massages ni tous les hypnothérapeutes du pays ne pourront vous aider.

Il faut donc trouver un équilibre entre la nécessité d’être efficace au quotidien grâce à une bonne gestion du stress et notre besoin naturel de prendre du temps pour nous. Sans cela, vos efforts pour vaincre le stress ne vous mènent pas au bien-être, mais créent une course contre la montre jusqu’à votre burn-out.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.