La tendinite est un terme médical qui désigne l’inflammation des tendons. Quand l’enveloppe protectrice du tendon, aussi appelée gaine du tendon, souffre aussi d’inflammation, on parle de ténosynovite. Tous les tendons ne sont pas entourés d’une gaine, mais ils ont tous le même fonctionnement : il relie le muscle à l’os. Une tendinite peut donc être handicapante puisqu’elle empêche de réaliser certains mouvements et mener à la déchirure du tendon.

Comment faire pour se débarrasser d’une tendinite ?

La tendinite se traduit par une douleur parfois intense, qui s’intensifie dans le mouvement, mais qui peut être permanente. Une tendinite sévère peut nécessiter des traitements de plusieurs semaines et provoquer des douleurs intenses. Pour vous en débarrasser rapidement, vous devez donc être particulièrement attentif et suivre les conseils de votre médecin.

Généralement, on traite une tendinite sans gravité en prescrivant du repos. L’inflammation se résorbe d’elle-même au bout de quelques jours. Pour accélérer les choses, on peut appliquer de la chaleur pour détendre la zone, ou du froid pour réduire l’inflammation.

Après quelques jours, on recommande la reprise d’une activité physique douce qui prend soin des tendons (marche, étirements, etc.). Pratiquer des étirements qui ciblent les tendons permet d’améliorer leur souplesse et de limiter les risques d’une nouvelle tendinite. On peut aussi se rendre chez une masseuse bien-être en l’informant de la situation pour qu’elle réalise un protocole de massage qui prendra soin de vos tendons.

Quand la tendinite est plus sévère, on cherche d’abord à gérer l’inflammation pour la réduire. On prescrit donc des anti-inflammatoires non-stéroïdiens et on peut même aller jusqu’à injecter des corticoïdes. Une fois l’inflammation réduite, on recommande au patient de réaliser plusieurs fois par jour des exercices pour travailler la souplesse du tendon et éviter la récidive.

Que manger pour lutter contre les tendinites ?

En naturopathie, on considère notamment l’alimentation comme l’une des meilleures méthodes de régulation de la santé. La tendinite n’échappe pas à la règle puisque les naturopathes estiment qu’elle serait favorisée par une trop forte acidité de l’organisme. Bien sûr, la naturopathie est une médecine non conventionnelle et nous manquons d’études sur le sujet. Néanmoins, vous n’avez pas grand-chose à perdre à améliorer votre alimentation pour limiter les risques de tendinites.

Pour éviter d’acidifier le corps, les naturopathes conseillent donc des aliments alcalinisants (l’inverse des aliments acidifiants donc) : courgettes, épinards, carottes, pommes de terre, amandes, pommes poires, pastèques, melons, thé vert, etc.

Quels aliments éviter en cas de tendinite ?

Puisque la naturopathie conseille les aliments alcalinisants pour réduire les risques de tendinites, elle déconseille évidemment les aliments acidifiants. Parmi les plus courants d’entre eux, on retrouve : la viande (surtout rouge et grasse), la charcuterie, les tomates, les cornichons, les agrumes (orange, citron, pamplemousse, etc.), etc.

D’une manière générale, manger trop sucré et trop gras est très mauvais pour la santé des tendons. On évitera donc les sodas et les confiseries.

Qu’est-ce qui provoque une tendinite ?

Les tendinopathies (tendinites et ténosynovite) n’ont pas toujours de causes connues. Néanmoins, on connaît l’origine de la douleur : la fatigue du tendon. Quand le tendon se fatigue, les fibres qui le composent s’abîment. Résultat, le tendon enfle et la synovie ne le lubrifie plus aussi bien que d’habitude. Par conséquent, le tendon frotte dans sa gaine, ou pire sur l’os, ce qui provoque des douleurs.

Dans l’immense majorité des cas, le gonflement du tendon qui mène à la tendinite s’explique par un effort important, répété et auquel on s’est mal préparé. Taper au clavier toute la journée, reprendre une activité sportive après un long temps d’inactivité, démarrer une nouvelle activité physique (jardinage, marche sportive, etc.), voilà autant de causes probables de la tendinite. Dans ce cas-là, on doit se reposer et prendre soin de ses tendons en s’étirant régulièrement pour améliorer leur souplesse et leur résistance.

D’autres causes peuvent expliquer la tendinite, notamment si elle apparaît sans raison aussi évidente qu’une activité physique. Généralement, la tendinite s’explique par une mauvaise hygiène de vie. Les personnes souffrant d’obésité sont plus susceptibles d’avoir des tendinites puisque le surpoids fatigue les tendons. Une mauvaise hydratation favorise aussi les tendinopathies.

Enfin, plusieurs études ont tiré un lien entre les caries et les tendinites. Les tendons joueraient un rôle dans le filtrage des bactéries dentaires. Une bonne hygiène dentaire permettrait donc de prendre soin de ses tendons en plus de ses dents.

Si vos tendinites reviennent régulièrement, vous ne devez pas prendre le problème à la légère. Une tendinite qui devient chronique peut mener à des blessures plus graves et devenir très difficile à soigner. En cas de tendinites à répétition, consultez un médecin, un kinésithérapeute, ou un ostéopathe rapidement.

Comment savoir si on a une tendinite ?

Généralement, la tendinite survient après un effort particulièrement intense et long. On peut donc la sentir s’installer progressivement, à mesure qu’une douleur s’installe proche d’une articulation. Au départ, la douleur n’est pas insupportable, à peine gênante, contrairement à une douleur musculaire qui impose l’arrêt de l’effort. Une douleur typique au tendon aura tendance à diminuer ou à disparaître temporairement quand on change légèrement notre position dans l’effort qu’on fournit.

Quand la tendinite s’est installée, la douleur s’amplifie à chaque mouvement, notamment quand on étire le membre affecté. Les tendinites les plus importantes feront également mal quand vous appliquerez une pression, même légère sur la zone.

Enfin, dans les cas de tendinites les plus fortes, la douleur persiste, même au repos. L’articulation concernée peut gonfler et la douleur peut irradier en provoquant des élancements dans le membre tout entier.

D’une manière générale, même si on peut avoir du mal à la décrire, la douleur au tendon se distingue facilement de la douleur musculaire.

Les différentes tendinites les plus courantes

Les tendons se comptent en nombre limité dans le corps. Notre physionomie commune nous pousse aussi à réaliser un certain type de gestes. Résultat, l’immense majorité des tendinites correspond à l’un des sept types de tendinites bien connus. Si vous ressentez une douleur importante dans une de ces zones, alors vous souffrez sans doute d’une tendinite. Voici donc les sept articulations fréquemment touchées par les tendinites :

  • La tendinite au poignet : une des inflammations les plus courantes, notamment depuis que nous tapons à l’ordinateur toute la journée. La douleur se ressent entre la main et l’avant-bras, notamment quand on bouge ou que l’on palpe la zone.
  • La tendinite à l’épaule : encore l’une des plus courantes, notamment dans les métiers pénibles. Une activité intense et irrégulière (un week-end de jardinage ou de travaux par exemple) peut facilement la provoquer.
  • Tendinite du genou : une inflammation des tendons du genou est très courante chez les sportifs, notamment les grands coureurs et les basketteurs. Porter des charges lourdes sans entraînement (pendant des travaux par exemple) peut aussi user vos tendons des genoux.
  • La tendinopathie des chevilles : cette tendinite apparaît aussi souvent chez les sportifs. Des chaussures de mauvaise qualité ou mal adaptées peuvent également expliquer son apparition répétée.
  • La tendinite du coude : on la retrouve énormément chez les sportifs qui utilisent surtout un bras (tennis et golf par exemple). Un effort important ou le maintien forcé d’une position avec les bras levés peuvent aussi la provoquer. Les chirurgiens s’en plaignent souvent, par exemple. Enfin, les jeux vidéo et l’utilisation longue d’une manette peuvent avoir le même effet.

Combien de temps d’arrêt pour une tendinite ?

Le temps d’arrêt qu’impose une tendinite dépend évidemment de la tendinite, mais également de ses causes et de vos activités quotidiennes. Une tendinite qui apparaît chez un sportif de haut niveau nécessitera d’adapter pendant au moins deux semaines l’activité physique pour ne pas l’aggraver et laisser le corps récupérer.

Si vous avez développé une tendinite pendant votre partie de tennis du week-end et que vous travaillez assis à un bureau toute la journée sans faire de geste répétitif, alors vous n’avez aucune raison de vous arrêter. Pour gérer la douleur, vous pouvez utiliser des patchs qui se trouvent en pharmacie et prendre rendez-vous pour un bon massage.

En revanche, si vous avez un métier pénible avec des gestes répétitifs et que vos tendinites deviennent chroniques, un arrêt de travail peut s’imposer. Pour cela, vous devez consulter un médecin. Les tendinites chroniques sont parfois très difficiles à guérir et elles peuvent mener à des blessures sérieuses. On ne doit pas les prendre à la légère.

Les massages sont-ils efficaces contre la tendinite ?

Effectivement, les massages sont très efficaces contre les tendinites. Ils permettent de réduire l’inflammation pour apaiser la douleur et de relancer la circulation de la zone pour qu’elle dégonfle. Sur le long terme, les massages permettent également de rendre les tendons plus souples pour éviter le retour de la tendinite.

Les massages ne font pas de miracles, mais plusieurs études ont révélé qu’ils avaient un impact très bénéfique sur l’efficacité des traitements de la tendinite chronique. En d’autres termes, un massage apaise la douleur et éloigne le moment où elle réapparaîtra. Des massages réguliers permettent donc de vivre sans tendinites, même quand on a un métier pénible ou une activité sportive intense.

Si vous souffrez de tendinites chroniques et de douleurs importantes, consultez en priorité un kinésithérapeute ou un ostéopathe. Ils vous masseront et vous aideront à mettre en place une stratégie contre les tendinites. Dans les cas les moins graves, un rendez-vous mensuel chez une masseuse bien-être sera la meilleure chose à faire, surtout si c’est votre kiné qui vous le dit.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.