Les reflux gastro-œsophagiens (RGO), ou plus simplement reflux gastriques, correspondent à une remontée partielle des acides digestifs de l’estomac dans l’œsophage et la bouche. Ces reflux provoquent des brûlures et des douleurs parfois intenses. Ils sont dus à un dysfonctionnement du sphincter œsophagien, c’est-à-dire le muscle au bout de l’œsophage et qui ferme l’estomac.

Qu’est-ce qu’un reflux gastro-œsophagien ?

On qualifie souvent les reflux gastro-œsophagiens de brûlures d’estomac. Pourtant, les reflux gastriques ne brûlent pas l’estomac, mais l’œsophage. En fait, ils correspondent à la remontée d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Généralement, ce ne sont pas les aliments digérés qui remontent, mais les acides digestifs qui permettent à l’estomac de digérer.

L’œsophage est séparé de l’estomac par un muscle que l’on appelle le sphincter œsophagien. Comme tous les muscles que l’on appelle « sphincter », sa forme circulaire lui permet de clore un conduit en se contractant. Malheureusement, ce muscle peut parfois rencontrer des difficultés à se refermer. Résultat, les acides digestifs de l’estomac remontent dans l’œsophage.

Or, l’œsophage est un tube qui relit la bouche à l’estomac et aux poumons. Il n’est donc pas du tout capable de résister à l’acidité des sucs digestifs. Si le sphincter œsophagien se ferme mal, l’œsophage subit donc des brûlures qui le rendent douloureux. Généralement, l’acidité remonte jusqu’à la bouche où elle a différentes conséquences sur l’haleine, les dents, la langue et les gencives.

Quand les médecins parlent de reflux gastro-œsophagien, ils distinguent deux types différents : le reflux gastro-œsophagien « physiologique » intermittent et le reflux gastro-œsophagien chronique.

Le reflux gastro-œsophagien « physiologique » intermittent

Ce type de reflux gastrique est normal et ne doit pas vous inquiéter. C’est un reflux intermittent qui apparaît après avoir consommé certains aliments ou suite à une période de mauvaise hygiène de vie. Généralement, les brûlures apparaissent à la fin du repas, pendant la nuit, quand on se penche en avant ou quand on n’a pas mangé depuis longtemps.

Ce reflux gastrique est moins préoccupant parce qu’il n’est pas le signe d’une pathologie digestive particulière. En revanche, on ne doit pas le laisser s’installer ou simplement apprendre à vivre avec. À terme, les reflux gastriques ont des conséquences désastreuses sur votre œsophage et vos dents. On doit donc prendre quelques précautions pour limiter les reflux.

Le reflux gastro-œsophagien chronique

Les reflux chroniques durent plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Ils durent toute la journée et ne se calment qu’au moment où on s’alimente. Pourtant, peu après le repas, ils réapparaissent, parfois pire selon ce qu’on a mangé. Ce genre de reflux chronique peut apparaître après une série d’excès, notamment en café, en alcool ou en aliments lourds et gras. Cependant, s’ils ne passent pas après quelques jours d’une meilleure hygiène de vie, vous devez consulter un médecin.

Les brûlures d’estomac à répétition, surtout quand elles sont chroniques, finissent par produire des inflammations de l’œsophage que l’on appelle œsophagite. On ne doit donc pas laisser ce genre de situation s’installer et perdure.

Quels sont les symptômes des reflux gastriques ?

Le symptôme le plus répandu en cas de reflux gastriques, c’est évidemment la sensation de brûlure. On parle souvent de brûlure d’estomac, mais la sensation de brûlure s’étend généralement de l’estomac jusqu’au sternum. Parfois, des pics de brûlure ponctuels surviennent et arrivent jusque dans la région buccale. La brûlure se répand alors dans tout l’œsophage et on parle de pyrosis. Bien sûr, les reflux gastriques affectent fréquemment la qualité de la digestion et s’accompagnent de ballonnements.

Quand le reflux gastrique s’installe et devient chronique, il peut avoir des conséquences plus importantes et plus gênantes. Les symptômes s’additionnent et deviennent de plus en plus difficiles à supporter. Une toux chronique peut s’installer, tout comme une laryngite, de l’asthme et une voix enrouée en permanence. L’acidité dans la bouche provoque également une érosion dentaire qui se traduit par la déminéralisation des dents : elles jaunissent, puis deviennent grises et légèrement transparentes.

Quand la situation dégénère, de nouveaux symptômes apparaissent, comme la difficulté à avaler, des vomissements, du sang dans la salive, des douleurs handicapantes, etc. Dans ce cas-là, vous devez impérativement consulter un médecin dans les plus brefs délais pour que vos reflux gastriques soient pris en charge grâce à des médicaments dédiés.

Les causes des reflux gastriques

Les causes d’un reflux gastrique peuvent être nombreuses. Cependant, on peut à peu près toutes les résumer en une seule cause : une défaillance du système digestif qui affecte le processus anti-reflux.

Effectivement, notre organisme empêche théoriquement le reflux grâce au sphincter œsophagien, dont nous avons déjà parlé, c’est-à-dire un muscle qui ferme l’estomac à la fin de l’œsophage. En plus de ce muscle, l’œsophage forme un angle aigu avant d’atteindre l’estomac. Cet angle se situe juste après le passage de l’œsophage par le diaphragme. Ce trou dans le diaphragme s’appelle l’orifice hiatal.

Aussi efficace que soit ce système anti-reflux, les raisons qui mènent à son dysfonctionnement sont nombreuses et variées. On pourrait difficilement en faire une liste exhaustive, mais on peut aborder les plus fréquentes.

Une hernie hiatale

Une hernie hiatale correspond à la remontée d’une partie de l’estomac dans l’œsophage, au-delà du diaphragme. Le sphincter œsophagien et le diaphragme ne peuvent plus fonctionner correctement et empêcher le reflux puisque l’entrée de l’estomac est désormais trop haute.

Une hernie hiatale provoque un reflux gastrique chronique, permanent et très douloureux. C’est une hernie bénigne, mais les conséquences sur la santé d’un reflux permanent peuvent être très douloureuses et graves. Heureusement, des traitements existent et la chirurgie n’est pas systématique.

Une hernie hiatale ne se soigne que médicalement. Voilà pourquoi, si vous souffrez de reflux gastriques constants malgré vos efforts sur votre alimentation, vous devez impérativement consulter un médecin.

L’hygiène de vie

L’hygiène de vie joue un rôle très important dans l’apparition des reflux gastriques. Les gastro-entérologues pointent systématiquement du doigt la consommation d’alcool et de tabac de leurs patients qui souffrent de reflux gastriques.

Lorsque vous traversez une crise de reflux gastriques, vous devez impérativement arrêter de fumer et de boire de l’alcool. Non seulement cela augmente l’acidité du système digestif, mais cela provoque également l’ouverture du sphincter œsophagien.

De même, les fumeurs savent bien que fumer leur provoque parfois des crises de hoquet, souvent longues et pénibles. Or, le hoquet survient quand le diaphragme se contracte involontairement. Une telle contraction empêche le système anti-reflux de fonctionner correctement. Cela favorise même la remontée des sucs digestifs.

L’alimentation

Sans surprise, l’alimentation joue un rôle majeur dans l’apparition des reflux gastriques chez les personnes qui en souffrent régulièrement sans qu’ils soient chroniques. D’ailleurs, en cas de problèmes digestifs, le premier réflexe à avoir sera toujours de considérer son alimentation.

On déconseille fortement beaucoup d’aliments aux personnes qui souffrent de reflux gastriques fréquents. Parmi les aliments qui favorisent les reflux gastriques, on compte notamment le chocolat, la menthe, le café, les épices, les agrumes, les aliments acides, les aliments trop sucrés et riches en graisse, etc.

On déconseille également les repas trop riches le soir et les médecins conseillent surtout de manger des fibres, c’est-à-dire des fruits et des légumes bouillis ou rôtis.

Le surpoids ou l’obésité

Un surpoids trop important va imposer une pression trop forte sur l’estomac. La pression aura alors tendance à forcer l’ouverture du sphincter œsophagien, ce qui mène inévitablement à des remontées acides typiques des RGO.

Notons également que la pratique de sports violents, de combat ou non, peut également favoriser ce genre de phénomène. Un choc trop important peut également provoquer une hernie hiatale.

La grossesse

La grossesse est une période délicate pour le système digestif de la femme enceinte. Après les nausées typiques des premiers mois, le bébé qui grandit dans le ventre de sa mère va bousculer et comprimer ses organes. Résultat, le système anti-reflux marche moins bien.

Malheureusement, la future maman ne peut pas faire grand-chose pour ne pas avoir de reflux gastrique. Évidemment, adapter son alimentation limite les douleurs, mais on doit surtout prendre son mal en patience ou demander l’avis de son médecin pour suivre un traitement adapté.

La prise de médicaments

Certains médicaments ont comme effet secondaire notoire de provoquer des brûlures d’estomac. Généralement, c’est parce qu’ils provoquent la décontraction du sphincter œsophagien, mais pas toujours. Dans tous les cas, cet effet secondaire est toujours indiqué dans la notice du médicament. Si les reflux gastriques sont insupportables, demandez à votre médecin de vous trouver un autre médicament ou de vous donner un traitement pour limiter cet effet secondaire.

Par ailleurs, beaucoup de médicaments contiennent de la menthe ou d’autres parfums de synthèse qui favorise l’ouverture du sphincter œsophagien. Dans ce cas-là, prenez plutôt un médicament sans saveur, quitte à avoir plus de mal à le prendre.

Enfin, ne vous étonnez pas si les pastilles de nicotine que vous prenez pour arrêter de fumer vous donnent le hoquet et des brûlures d’estomac. La nicotine ouvre le sphincter œsophagien, mais elle contracte aussi le diaphragme. Tout ce qu’il faut donc pour provoquer des reflux gastriques.

Une tumeur

Dans certains cas, les reflux gastriques sont en fait le symptôme d’un problème beaucoup plus grave. La tumeur peut se trouver dans le système digestif, dans l’estomac ou parfois ailleurs et avoir un impact sur le sphincter œsophagien.

Cette éventualité est encore une très bonne raison de consulter un médecin en priorité si vous souffrez de reflux gastriques chroniques importants et qui ne cessent jamais. Se renseigner sur Internet suffit à modifier légèrement son alimentation pour améliorer son confort gastrique. En revanche, cela ne doit pas vous empêcher de rester lucide face à une situation qui exige que vous consultiez un médecin, seul professionnel apte à poser un diagnostic fiable.

Le stress

Le stress et l’anxiété ont de nombreuses conséquences sur l’organisme et sur la santé en général. Une partie non négligeable de ces conséquences atteint le système digestif. Les gastrites induites par l’angoisse sont très fréquentes, tout comme la diarrhée et les brûlures d’estomac.

En provoquant une tension globale dans l’organisme, le stress peut aussi être impliqué dans l’apparition de reflux gastriques. Le lien entre l’anxiété et le dysfonctionnement du système anti-reflux n’est pas toujours direct, mais il semble bel et bien établi.

Les effets d’un massage du ventre sur les reflux gastriques

Le massage du ventre a de nombreux effets très positifs sur le système digestif. Il est très efficace contre les difficultés digestives, notamment les ballonnements, la constipation, etc. Naturellement, les amateurs de massage du ventre se demandent souvent s’il est efficace aussi contre les reflux gastriques. En fait, tout dépend de l’origine des reflux gastriques.

Évidemment, un massage du ventre sera totalement inutile si vos reflux gastriques sont dus à une tumeur, une hernie hiatale ou votre grossesse. D’ailleurs, vous ne devez surtout pas faire confiance à des masseurs professionnels, même certifiés par une fédération officielle, s’ils prétendent pouvoir soulager une hernie hiatale grâce à un massage manuel. Au contraire, la manipulation pourrait s’avérer dangereuse.

En revanche, le massage du ventre peut avoir des effets positifs sur la santé digestive et limiter les reflux gastriques dans certaines conditions. Par exemple, si vos reflux sont dus à un stress trop important, un massage de qualité peut vous aider à vous détendre. De même, un bon massage pourra réduire les tensions et les contractions involontaires du diaphragme.

Enfin, en rétablissant une meilleure digestion, notamment en combattant la constipation, le massage du ventre peut aider l’estomac en réduisant sa charge de travail. Ainsi, le massage limite encore les risques de reflux gastriques.

En revanche, on ne parle toujours pas ici de solution miracle. Si vous continuez à boire beaucoup de café en fumant et en mangeant excessivement épicé, les reflux ne diminueront pas.

Comment arrêter les reflux gastriques

Pour arrêter les reflux gastriques, vous devez commencer par identifier leur origine. Si vous souffrez d’épisodes de reflux assez courts, mais récurrents, vous devez commencer par modifier votre alimentation. Limitez votre consommation de café, d’alcool et de tabac au strict minimum. Idéalement, cela veut dire que vous ne devez pas en consommer du tout. Supprimez également les épices et la viande et mangez surtout des légumes bouillis ou rôtis avec du riz.

Vous devez également améliorer votre hygiène de vie en limitant la taille de vos repas le soir. On préférera toujours s’endormir avec un ventre léger. Pour vous faire du bien, vous pouvez aussi recevoir un massage du ventre par semaine pendant quelque temps pour améliorer la santé et le bien-être de votre système digestif.

Enfin, vous pouvez également avoir recours à certains médicaments. Quelques solutions sont disponibles sans ordonnances en pharmacie. En revanche, si vos brûlures d’estomac reviennent fréquemment, vous avez tout intérêt à consulter un médecin pour qu’il vous prescrive un traitement mieux adapté. En plus, si vos brûlures ne passent toujours pas, il pourra réaliser quelques examens pour chercher la cause exacte de vos douleurs.

Comment soigner un reflux gastrique naturellement ?

Vous ne pouvez pas soigner naturellement un reflux gastrique provoqué par une pathologie comme celle que nous avons abordée (obésité, tumeurs, hernie, etc.). Par ailleurs, modifier son alimentation, améliorer son hygiène de vie et faire des massages sont déjà d’excellentes solutions naturelles.

Vous pouvez évidemment les accompagner d’autres solutions naturelles qui sont réputées pour leur efficacité contre les reflux gastriques. Généralement, ces solutions sont des plantes et des aliments à consommer.

Quelles sont les plantes à consommer contre les reflux gastriques ?

De nombreuses plantes permettent de lutter contre les reflux gastriques et leurs effets indésirables. La plus connue de toutes, c’est sans doute la plante de réglisse. Plusieurs recherches suggèrent qu’elle aiderait l’organisme à sécréter le mucus qui tapisse les parois de l’estomac pour le protéger contre l’acidité. La réglisse permettrait donc de limiter les douleurs que procure l’acidité excessive. En revanche, elle ne couvre pas l’œsophage de ce mucus et ne réduit pas l’œsophagite.

Le fenouil est une autre plante très efficace contre les reflux gastriques. On conseille généralement de la consommer en tisane, notamment de la tisane de graines de fenouil. En fait, le fenouil aurait pour particularité de favoriser la contraction du sphincter œsophagien. En d’autres termes, il aidera à refermer l’estomac pour empêcher les sucs digestifs de remonter dans l’œsophage.

Les aliments qui limitent les reflux gastriques

Heureusement, même si vous souffrez de reflux gastriques, vous n’aurez pas à vous laisser mourir de faim. Au contraire, on recommande d’éviter de jeûner quand on souffre de brûlures d’estomac, car l’acidité peut empirer si on ne se nourrit pas. Les aliments qui aident à limiter les reflux gastriques sont nombreux et variés. Ils permettent de conserver une alimentation saine et goûteuse.

D’abord, on recommande à ceux qui souffrent de reflux gastriques de favoriser la consommation de légumes. Vous pouvez tous les manger sans vous priver, à condition de ne pas les frire, de limiter la quantité d’épices et de favoriser une cuisson qui conserve leur richesse. On conseille également de manger du poisson et des fruits de mer, mais aussi des viandes maigres et blanches. Là encore, vous devez vous retenir de les accompagner de sauces trop riches ou épicées.

Si vous adorez le fromage, vous pouvez en consommer en petite quantité seulement. Surtout, ne mangez que des formages à pâte cuite comme l’emmental ou le gruyère. Enfin, vous pouvez consommer des féculents comme le riz et les pommes de terre, mais en quantités raisonnables pour ne pas déranger votre digestion.

Doit-on manger des fruits ?

Les fruits comptent parmi les aliments que l’on recommande contre les reflux gastriques. En revanche, on évitera de manger des agrumes. On ne consommera pas non plus de fruits après le repas. En fait, 20 minutes après le repas, l’estomac commence son travail de digestion. Si vous mangez un fruit à ce moment-là, vous rajoutez des glucides excellents pour la santé, mais dont la fermentation rapide va perturber la digestion et augmenter l’acidité.

D’une manière générale, les fruits sont toujours très bons pour la santé et pour votre ligne. D’ailleurs, si vous avez des reflux et l’habitude de manger des sucreries, vous avez tout intérêt à remplacer ces en-cas par des fruits. Les produits qui contiennent beaucoup de sucres transformés sont mauvais pour la santé et provoquent des reflux. Un fruit contient d’excellents fructoses et vous coupera aussi bien la faim.

Quelle eau boire en cas de reflux gastriques ?

Si vous avez des reflux gastriques, vous devez boire de l’eau plate. Ne buvez surtout pas de l’eau pétillante ou du lait. Vous augmenteriez l’acidité de l’estomac et les douleurs que provoquent les reflux gastriques.

Vous pouvez boire de l’eau du robinet ou de l’eau de source. Les eaux minérales, en revanche, ne sont pas idéales. Les minéraux qu’elles contiennent, quand on les consomme en grandes quantités, favorisent les troubles digestifs et les crampes d’estomac. Autant de désagréments qui accompagnent et empirent les reflux gastriques.

Comment soulager un œsophage irrité

Pour soulager le pyrosis, on doit absolument commencer par apaiser le reflux gastro-œsophagien qui en est à l’origine. Ensuite, on peut adapter son alimentation et ses habitudes pour soulager l’œsophage irrité.

D’abord, vous devez réduire les quantités que vous mangez et arrêter de grignoter pour limiter le travail de l’œsophage. Sélectionner vos aliments pour choisir des légumes riches en antioxydants comme les tomates et les carottes. En effet, ils permettraient de favoriser la reconstruction de la muqueuse œsophagienne, ce qui permet de réduire l’irritation plus rapidement.

Si rien n’y fait et que les brûlures et le pyrosis perdurent, vous devez consulter un médecin. Il vous prescrira des médicaments qui réduiront les reflux, mais aussi des pansements gastriques qui protégeront les parois de l’œsophage et de l’estomac en attendant que les reflux s’apaisent.

Quels sont les risques à long terme des reflux gastro-œsophagiens ?

Les risques des reflux gastro-œsophagiens sont nombreux et interviennent à plus ou moins long terme.

D’abord, les reflux chroniques ou trop fréquents provoquent une œsophagite, c’est-à-dire une irritation de l’œsophage. Cette irritation provoque ensuite des plaies à l’œsophage et des ulcères. Quand ils atteignent le stade le plus préoccupant, ces ulcères peuvent provoquer des hémorragies très dangereuses pour la santé.

Les reflux gastriques chroniques entraînent également un épaississement de la muqueuse de l’œsophage qui tente de se protéger. Progressivement, le diamètre interne de l’œsophage se réduit jusqu’à provoquer des difficultés de déglutition. On parle alors de sténose peptique.

Enfin, les reflux gastriques chroniques ou trop fréquents seraient impliqués dans un risque plus élevé de développer des cancers du système digestif, mais aussi de l’œsophage, de la bouche et de la langue. L’acidité ronge jusqu’aux dents des personnes qui en souffrent et elle pousserait les cellules à se reproduire plus vite pour réparer les dégâts. À terme, cela augmente les risques de cancer.

Quand doit-on consulter pour des reflux gastro-œsophagiens ?

Si vous ressentez une gêne excessive à cause de vos reflux gastriques, vous ne devez pas hésiter à consulter. En revanche, s’ils ne surviennent que ponctuellement et qu’ils ne durent jamais plus de 24 h, alors vous n’êtes pas obligé de voir un médecin. Essayez simplement de repérer ce qui provoque ces reflux afin de limiter l’aliment ou la boisson responsable.

En revanche, dès que vos reflux durent plus d’une semaine ou qu’ils reviennent suffisamment pour commencer à vous préoccuper vous devez consulter un médecin. D’une manière générale, considérez que les reflux gastriques ne sont pas normaux. Or, si vous vous renseignez sur le sujet, c’est sans doute parce que vous en avez des suffisamment longs et intenses pour en souffrir. Dans ce cas-là, vous n’avez rien à perdre à consulter un médecin pour poser un diagnostic.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.