Apparu dans les années 70 en Californie, le massage californien était d’abord une pratique psycho-corporelle anti-stress. Ce protocole est ce que l’on appelle une approche globale. Le massage californien utilise des mouvements lents, fluides et amples pour offrir une profonde relaxation physique et psychique. Aujourd’hui, il est surtout recommandé pour lutter contre le stress.

C’est quoi le massage californien ?

Le massage californien a beaucoup évolué avec le temps. De nombreuses praticiennes bien-être s’en sont emparé au fil du temps et dans différents pays. Résultat, le protocole a évolué, mais ses bases restent les mêmes. Surtout, il a toujours le même objectif : offrir un moment de détente grâce à la douceur d’un toucher lent et ample.

On appelle parfois le massage californien le « toucher du cœur ». La séance commence toujours par des effleurages doux et un toucher enveloppant et relaxant. Pendant cette première partie du protocole, la masseuse bien-être va repérer certains nœuds de tensions. Ensuite, elle va progressivement intensifier les gestes afin de soulager les tensions profondes.

Un massage californien provoque souvent le relâchement d’émotions et de tensions enfouies. Il n’est pas rare que le sentiment de bien-être qu’il provoque s’accompagne d’un sentiment de vide. Par ailleurs, sa réussite dépend beaucoup de la relation entre le masseur et le massé. Le praticien doit donc être à l’écoute et le massé doit accepter de relâcher une partie de son contrôle. Une relation de confiance est donc essentielle et elle peut se construire sur le long terme.

Les bienfaits du massage californien

Le massage californien n’est pas un soin et ne doit pas être considéré comme une thérapie médicale. Il faut fuir les masseurs qui prétendent vous soigner avec un protocole de massage californien.

En revanche, de nombreux bienfaits ont pu être observés à travers les témoignages de praticiens et de pratiquants :

    • Combattre le stress et relaxer le corps : les gestes typiques du massage californien sont très efficaces pour lutter contre le stress et l’anxiété. Comme il se pratique avec des huiles, la praticienne peut les sélectionner pour améliorer encore davantage la sensation de détente.
    • Soulager certaines douleurs : le massage californien est efficace contre les douleurs liées à la tension, au stress et à l’anxiété. Il permet également d’améliorer le quotidien des personnes souffrant de douleurs musculaires chroniques et de maladies arthritiques
    • Améliorer la circulation sanguine : le massage californien est un massage doux et relativement superficiel. Il a donc certains effets proches du drainage lymphatique. Il permet donc d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique. La meilleure oxygénation des tissus est excellente pour la peau et la santé.
    • Favoriser l’émergence de la mémoire corporelle : chez certaines personnes ayant vécu un traumatisme, le massage californien permet de libérer les émotions reliées à la douleur et aux tensions qui la provoquent.
    • Prendre conscience de son corps : le massage californien a été créé comme une pratique psycho-corporelle proche de la méditation. Il permet donc de prendre conscience de son corps en se concentrant sur ses sensations.

Quelles parties du corps sont massées pendant un massage californien ?

Le massage californien est un massage qui s’adapte facile à tous les besoins. Il peut donc se concentrer sur le haut du corps ou sur les jambes. Il peut aussi se concentrer soit sur votre dos, soit sur votre torse. Enfin, il est également possible de demander un massage complet. Dans ce cas-là, certains protocoles prévoient également un massage rapide de la tête pour une détente parfaite.

En revanche, il ne faut pas confondre le massage californien avec un massage érotique ou un massage sexuel. La profession de praticienne bien-être est un métier exigeant qui nécessite des études poussées de différents protocoles et de l’anatomie humaine. Si ces massages ne sont pas des soins, ce ne sont pas non plus des méthodes de prostitution déguisée.

Rappelons d’ailleurs que les clients qui demanderaient ce genre de service sont passibles d’une amende de 1 500 € pouvant aller jusqu’à 150 000 € selon la nature de leur demande ou leur éventuelle insistance.

Quelles sont les contre-indications ?

Puisque le massage californien est une technique très douce, il n’existe pas beaucoup de contre-indications.

Comme tous les massages, on le déconseille aux personnes ayant récemment subi une opération chirurgicale ou souffrant d’une fracture musculaire ou osseuse. Si vous avez de la fièvre ou des problèmes cardiaques, il est également déconseillé de recevoir un massage, californien ou autre.

Enfin, les femmes enceintes (avant le deuxième trimestre), les personnes souffrant d’ostéoporose ou de troubles de la circulation ne devraient pas faire de massage californien. Par ailleurs, certains déconseillent les massages aux personnes souffrant d’un cancer et d’autres considèrent au contraire qu’ils ont leur utilité dans la gestion des douleurs. Dans tous les cas, il faut être transparent avec le praticien pour lui permettre de s’adapter à vos éventuels soucis de santé.

Massage californien : prix et durée

À Paris, un massage californien coûte autour de 80 € pour une heure. En province, il sera possible de trouver des séances de massage californien d’une heure autour de 60 €.

Il existe aussi des salons et des masseuses qui proposent des séances de 30 minutes. Elles coûtent alors autour de 60 € à Paris et autour de 40 € en province.

Comment se déroule une séance ?

Pour que la séance se déroule bien, la praticienne commence souvent par établir un lien de confiance avec vous. Pour cela, elle va simplement vous interroger sur vos attentes et vos besoins, ainsi que les raisons qui vous ont amené à prendre ce rendez-vous.

Elle vous laissera ensuite seule dans la pièce pour que vous puissiez vous déshabiller. Gardez vos sous-vêtements, mais (préférablement) retirez votre soutien-gorge. Comme le massage californien  se pratique avec l’huile, il faut prévoir des sous-vêtements qui ne sont pas trop précieux. À son retour, la masseuse vous couvrira le corps avec une serviette pour que vous soyez à votre aise et que vous n’ayez pas froid.

Ensuite, le massage peut démarrer. La praticienne appliquera d’abord des gestes légers et doux. Elle sera aidée dans ses mouvements par une huile de massage, parfois mélangée à une huile essentielle qui améliorera votre moment de détente. À mesure que le protocole progresse, les gestes s’intensifieront pour traiter des tensions de plus en plus profondes.

Le massage californien détend efficacement aussi parce que c’est une chorégraphie harmonieuse. Les mains et les gestes de la masseuse suivent une chorégraphie précise et apaisante. Pour vous aider à vous relâcher, la praticienne pourra également guider votre respiration pendant le massage.

Le déroulement exact de la séance dépend ensuite du protocole choisi par la praticienne. Il est possible de passer un temps plus ou moins long sur certaines parties du corps. Vous pouvez également faire part de vos préférences pour qu’elles soient prises en compte.

Le massage californien à Paris

Il est très facile de trouver un massage à Paris. Les salons sont nombreux et ils proposent très souvent un massage californien ou un massage relaxant à l’huile qui s’y apparente.

Pour trouver la praticienne bien-être qui vous conviendra, il vous suffit de faire quelques recherches sur Internet. Les plateformes qui permettent de donner son avis sur les massages sont nombreuses et les avis y sont systématiquement vérifiés.

Comment devenir praticienne de massage californien ?

Pour devenir masseur, il faut obtenir un diplôme reconnu par l’État français. Un diplôme de masseuse bien-être s’obtient après avoir suivi un nombre d’heures minimum de formation. L’obtention du diplôme est alors sanctionnée par la rédaction d’un mémoire et d’un examen pratique qui prouve la cohérence de la formation et la bonne intégration des connaissances.

Il n’y a donc pas de diplôme de massage californien. En revanche, beaucoup d’écoles agréées par la FFMBE (Fédération française de massage bien-être) proposent des modules pour apprendre le massage californien à un niveau professionnel. Il suffit de s’inscrire à un de ces modules ou de l’intégrer à sa formation minimum pour pratiquer professionnellement.

Comment maîtriser ce massage anti-stress ?

Si vous n’êtes pas professionnel du massage et ne souhaitez pas le devenir, vous pouvez tout de même faire profiter vos proches du toucher si délicat d’un massage californien.

En revanche, il est essentiel de se montrer très prudent quand on fait un massage, quelle que soit sa nature. Si vous n’êtes pas professionnel, vous ne devez pas insister sur les tensions que vous pourriez sentir. Vous risqueriez de blesser la personne que vous massez.

Ceci étant dit, voici les cinq techniques à suivre pour réaliser un massage californien qui apportera relaxation et détente :

    • L’effleurage : C’est la première partie du massage. Elle consiste à couvrir les zones à masser d’huile pour préparer le massage. Elle permet aussi de commencer à détendre le corps du massé.
    • Le pétrissage : Cette deuxième étape permet de repérer les points de tensions dans le corps. Pour cela, le masseur « pétrit » la peau délicatement pour sentir les tensions musculaires.
    • La friction : Cela consiste à effectuer des petits mouvements de frottement le long du corps. On emmène toujours le frottement en direction du cœur pour stimuler la circulation sanguine. Il est normal que la peau rougisse, mais soyez attentifs aux éventuels signes de douleurs chez le massé !
    • Les tapotements : Pour finir le massage, on exerce de petits tapotements vifs. On fait bien attention à ne pas faire mal et on essaye d’orienter les tapotements vers les zones de tension pour les aider à se libérer.
    • Le retour à la réalité : Après un massage relaxant comme celui-ci, ne brusquez pas le massé. Laissez-lui le temps de revenir lentement à la réalité en le laissant seul quelques minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *