Les glandes salivaires se trouvent au niveau de la mâchoire, légèrement au-dessous des oreilles. Les glandes salivaires principales, avec l’aide des glandes salivaires secondaires, produisent de la salive. Parfois, ces glandes sont atteintes d’une affection qui les rend douloureuses.

Le traitement dépendra de la nature du problème et une douleur aux glandes salivaires nécessite de consulter un médecin. Néanmoins, si votre canal salivaire est obstrué par un simple calcul, un massage des glandes salivaires peut aider. Explications.

Les glandes salivaires : descriptions anatomiques

De chaque côté de notre visage, nous avons une glande salivaire principale. Elle se trouve au niveau de la mâchoire, un peu au-dessous de l’oreille. Elle ne fait pas tout le travail toute seule puisque les glandes salivaires secondaires la soutiennent.

La glande salivaire principale, celle qui se trouve à côté de l’oreille, s’appelle aussi la glande parotide. C’est la plus grosse et la salive qu’elle produit arrive dans la bouche par le canal de Sténon. Dans la bouche, le canal de Sténon est un petit trou qui se situe au niveau des molaires supérieures. Parfois, on le confond avec des petites cicatrices que l’on se serait faites en se mordant l’intérieur de la joue.

Parmi les glandes secondaires, on retrouve la glande submandibulaire, ou sous-maxillaire. Elles sont dans le cou, derrière l’os de la mâchoire, un peu avant l’angle qu’il forme pour remonter vers l’oreille. C’est le canal de Wharton qui accompagne la salive jusque dans la bouche.

Puis, la glande sublinguale, une petite glande qui se trouve sous la langue. Elle dispose de nombreux petits canaux sublinguaux qui amènent la salive dans la bouche. Enfin, des centaines de minuscules glandes se trouvent un peu partout autour de la bouche.

glandes salivaires anatomie

Les causes d’une douleur aux glandes salivaires

Les causes à l’origine d’une douleur au niveau des glandes salivaires peuvent être multiples. L’une des plus fréquentes est une cause d’origine virale ou bactérienne. Si des bactéries ou un virus atteignent les glandes salivaires, elles provoquent une inflammation et une infection. Les glandes enflent et deviennent douloureuses.

Certaines maladies, comme la grippe ou les oreillons provoquent des parotidites, c’est-à-dire des inflammations et des infections des parotides. Dans d’autres cas, une mauvaise hygiène bucco-dentaire sera à l’origine de la prolifération de bactéries. De même, une mauvaise hydratation, en asséchant les canaux salivaires, favorise l’accès des bactéries aux glandes salivaires. La consommation excessive d’alcool, par exemple, déshydrate et provoque à terme des parotidites.

Les douleurs aux glandes salivaires peuvent aussi avoir des causes tumorales. La cause tumorale est de loin la plus dangereuse. La tumeur qui grandit dans la glande salivaire peut être bénigne ou maligne selon les cas. La tumeur de la glande sous-maxillaire est considérée comme la plus dangereuse parce qu’elle est plus souvent maligne est liée à un cancer de la mâchoire.

Enfin, la cause mécanique est heureusement l’une des plus fréquentes. Quand un calcul est mal évacué, il peut bloquer le flux de la salive et produire un gonflement de la glande. La rétention de salive et l’infection potentielle sont alors responsables du gonflement. Dans ce cas-là, le massage peut aider à stimuler la production de salive pour évacuer le calcul.

Pourquoi les glandes salivaires se bouchent-elles ?

Les glandes salivaires ne se bouchent pas à proprement parler. C’est le canal qui permet à la salive d’atteindre la bouche qui s’obstrue. Dans la quasi-totalité des cas, cette obstruction est due à la présence d’un calcul, c’est-à-dire un petit corps dur que l’organisme veut expulser. Si le corps est trop gros, alors il bouche le canal.

Mais d’où viennent ces calculs ? Ils peuvent avoir plusieurs origines. Généralement, c’est l’excès de calcium dans le corps qui produit des calculs. La consommation excessive de viande et de produits laitiers favorise donc la production de calcul. Cependant, ce n’est pas la cause essentielle. C’est principalement la déshydratation qui est à l’origine d’une trop forte concentration de calcium.

Consommer trop de viande et de lait n’est pas bon pour la santé, notamment parce que cela favorise certaines maladies, comme les calculs. En revanche, si vous buvez suffisamment pour ne pas être déshydraté, la concentration de calcium dans votre salive ne sera pas suffisante pour produire des calculs.

Les symptômes associés

Un gonflement des glandes salivaires produit généralement une douleur quasiment immédiate. Cependant, la douleur ne suffit pas toujours à poser un diagnostic. On doit donc mieux connaître les symptômes associés. De plus, on peut souffrir de calcul dans les glandes salivaires pendant des années, sans que cela bouche notre canal. Cela affecte tout de même les glandes salivaires et on a tout intérêt à s’en rendre compte le plus tôt possible.

Ainsi, des calculs importants ou une légère infection des glandes peuvent se traduire par un goût fétide et âcre en permanence dans la bouche. Cela assèche la bouche et donne une haleine fétide ; boire de l’eau n’y change rien.

Quand l’affection qui touche les glandes salivaires est plus sévère, on ressent un gonflement dans la zone au toucher. On peut éprouver une difficulté à ouvrir la bouche et des douleurs en mâchant. De même, on peut avoir du mal à déglutir. Selon la glande affectée, la douleur se trouvera plutôt au niveau de l’oreille, dans la mâchoire ou sous la langue.

Enfin, quand le problème devient plus grave, on retrouve du pus dans la bouche et le patient est atteint de fièvre et de frissons. Parfois, l’infection provoque un gonflement général du visage et ne s’arrête plus seulement aux glandes.

Les risques d’évolution d’une douleur de ce type

Si vous ressentez une douleur aux glandes salivaires, vous devez rapidement consulter un médecin. Vous auriez tort de laisser la situation traîner, car une infection des glandes salivaires peut avoir des conséquences graves sur votre santé.

Sans traitement, l’infection peut dégénérer et provoquer un abcès purulent. À terme, si vous ne traitez pas une infection, elle peut évidemment vous tuer. Si vous la traitez tardivement, l’abcès peut produire une dilatation des glandes salivaires, ce qui entraîne leur gonflement définitif et irrévocable, modifiant alors la forme de votre visage.

Dans le cas où votre douleur serait liée à une tumeur, votre vie est également en jeu. Une tumeur bénigne, même si elle ne se reproduit pas encore, doit être retirée rapidement. Non seulement parce qu’elle risque de devenir maligne avec le temps, mais aussi parce qu’elle peut produire des infections. Dans le cas d’une tumeur maligne, on doit agir très vite pour éviter la prolifération.

Si le gonflement est dû à un simple calcul, vous ne devez pas prendre l’affaire à la légère. Vous devez modifier votre hygiène de vie et prendre de bonnes habitudes qui limiteront la production de calculs.

Les solutions contre les douleurs aux glandes salivaires

Bien évidemment, les solutions pour lutter contre les douleurs aux glandes salivaires sont multiples. Elles varient en fonction de l’origine du problème et de sa nature. Voilà pourquoi on conseillera toujours de consulter un médecin en premier. C’est la seule solution commune à toutes les douleurs des glandes salivaires. Après avoir eu un diagnostic fiable, vous pourrez mettre en place des solutions plus précises.

Consulter un médecin

La consultation chez un médecin vous permettra de déterminer l’origine de vos douleurs aux glandes salivaires. Parfois, un simple rendez-vous chez le dentiste fait pleinement l’affaire pour un premier rendez-vous.

Dans tous les cas, le médecin vous proposera une solution adaptée à votre problème. En cas de tumeur, il vous enverra rapidement faire tous les examens nécessaires pour consulter ensuite un spécialiste. En cas d’infection et d’inflammation, il vous prescrira des antibiotiques et des anti-inflammatoires.

Si vous avez des calculs, les solutions varient selon la gravité de la situation. Généralement, on commence par essayer de casser le calcul avec des ultrasons. Quelques techniques pour favoriser la sécrétion de salive, notamment le massage, permettent ensuite de l’évacuer. Si ça ne marche pas, on pourra alors avoir recours à la chirurgie. Certaines opérations sont rapides et sous anesthésie locale. D’autres sont plus délicates et nécessitent une anesthésie générale.

Qui est le spécialiste des glandes salivaires ?

On ne peut pas vraiment orienter le patient vers un corps de métier au sein de la médecine qui serait spécialisé dans les pathologies des glandes salivaires. En revanche, plusieurs secteurs de la médecine correspondent exactement aux besoins des patients qui souffrent de ce genre de pathologies.

Généralement, le médecin généraliste commencera par adresser son patient à un dentiste. Un premier examen de la bouche suffit parfois à repérer le canal obstrué. Sinon, le dentiste peut toujours réaliser des radios dans son cabinet.

Si la consultation chez le dentiste ne donne rien, on adressera le patient à un stomatologue ou à un oto-rhino-laryngologiste. Idéalement, on se tournera vers un professionnel qui travaille en hôpital. Les moyens mis à sa disposition, notamment en matière d’imagerie médicale, sont plus importants. Il pourra donc poser un diagnostic plus fiable. Si une opération est nécessaire, il pourra la pratiquer rapidement sur place.

Boire de l’eau au citron

Pour se débarrasser des douleurs des glandes salivaires, on doit suivre un traitement adapté et prescrit par un médecin. En revanche, on peut essayer de calmer les douleurs avec quelques mesures d’urgence, par exemple en buvant de l’eau tiède avec un peu de citron dedans. L’acidité de l’agrume favorisera la production de salive. Si vous souffrez d’un calcul, ce surplus de salive pourrait être ce qui vous manque pour expulser ce corps étranger.

Masser les glandes salivaires

Masser les glandes salivaires remplit le même objectif. En les stimulant doucement, vous les aidez à produire plus de salive. Dans le cas d’un début d’infection, cela peut aider à évacuer les bactéries et à calmer l’inflammation. Si vous souffrez d’un calcul, cela peut aussi aider à l’expulser.

Attention tout de même : ce n’est pas une méthode miracle et vous devez masser doucement pour ne pas vous faire mal. Si la douleur est trop importante, n’insistez pas et rendez-vous plutôt chez votre médecin.

En revanche, si vous avez l’habitude de faire des petits calculs, stimuler les glandes avec un massage est une bonne habitude. Ce n’est pas pour autant une solution viable à long terme. Vous devez surtout veiller à ne plus produire de calculs.

Faire des bains de bouche à l’eau tiède

Les bains de bouche que l’on achète en grande surface sont inutiles face à ce genre de problème. Même en cas d’infection, seuls les bains de bouche que votre médecin prescrit sont efficaces. Vous devez aller les acheter en pharmacie et sur ordonnance.

En revanche, quand c’est un calcul qui provoque le gonflement de la glande salivaire, on peut essayer d’apaiser la douleur avec des bains de bouche à l’eau tiède. La chaleur de l’eau va permettre de dilater les vaisseaux et les canaux qui amènent la salive. Si le calcul n’est pas trop gros, cela peut permettre de l’évacuer sans trop de difficultés.

Attention tout de même à ne pas utiliser de l’eau trop chaude. Si vous vous brûlez, vous risquez de provoquer une infection ou de l’aggraver.

Appliquer des compresses chaudes

Appliquer des compresses chaudes sur la zone douloureuse peut réduire la douleur, quelle que soit l’origine du gonflement de la glande salivaire. La chaleur, en général, permet de réduire la sensation de douleur.

Les compresses chaudes ont aussi l’avantage de dilater les vaisseaux et les canaux. Comme les bains de bouche à l’eau tiède, elles aident donc à l’évacuation du calcul. D’ailleurs, on utilise la même technique avec les calculs rénaux.

Pour apaiser la douleur des glandes salivaires, on peut donc utiliser différentes techniques assez simples et les additionner. Vous pouvez utiliser des bains de bouche avec des compresses et des massages, tout en buvant de l’eau au citron plusieurs fois par jour.

Comment masser les glandes salivaires ?

Le massage des glandes salivaires n’est efficace que contre les calculs présents dans les canaux qui alimentent la bouche en salive. En cas de tumeur ou d’infection, le massage sera inutile. Au mieux, il vous permettra de réduire un peu la douleur, mais ce n’est pas toujours garanti. La véritable efficacité du massage se révèle contre les calculs rénaux.

Masser les glandes salivaires parotides

Masser les glandes salivaires n’est pas toujours une mince affaire. Les glandes parotides sont faciles d’accès et on peut les masser sans difficulté. Posez votre index et votre majeur sur votre mâchoire, à la hauteur de votre lobe d’oreille. Exercez une pression légère et faites de petits mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre. Augmentez progressivement la pression, mais sans jamais vous faire mal. En cas de douleur, arrêtez immédiatement.

Idéalement, on doit essayer ce massage quand on ne souffre d’aucun problème aux glandes parotides. Ainsi, on sentira très rapidement (quelques secondes suffisent) un léger excès de salive envahir la bouche. Le massage des parotides peut aussi être la source d’un agréable sentiment de détente chez les patients tendus.

Masser les glandes salivaires submandibulaires

Les autres glandes salivaires sont beaucoup plus difficiles à masser. D’ailleurs, la glande submandibulaire, ou glande sous-maxillaire, est sans doute la plus difficile à masser. Elle se trouve derrière l’os de la mâchoire, ce qui la rend difficile d’accès. Heureusement, on peut quand même l’atteindre si on se montre un peu délicat.

Pour commencer, vous devez baisser la tête en ramenant le menton vers le torse, sans trop forcer non plus. L’objectif, c’est de détendre les muscles du cou et du menton. Si vous tendez la tête vers le ciel, ils seront très tendus. Si vous baissez trop la tête, la glande sera comprimée par le reste des tissus et donc inaccessible. Quand vous massez la glande de gauche, tournez la tête vers la gauche pour la rendre plus accessible.

Ensuite, avec votre pouce, trouvez le lieu où se cache votre glande. Généralement, elle est au milieu de la longueur de l’os maxillaire. Ensuite, vous n’avez qu’à exercer une pression légère en faisant de petits cercles dans le sens des aiguilles d’une montre. Augmentez progressivement la pression, en veillant toujours à ne jamais vous faire mal.

Masser les glandes accessoires

Les glandes accessoires sont les centaines de petites glandes que l’on trouve tout autour de la bouche. On peut les masser en exerçant des pressions légères dans cette zone. Surtout, on peut les stimuler régulièrement grâce à des protocoles de massage du visage.

L’un des avantages du massage du visage, c’est qu’il vient stimuler la circulation sanguine et lymphatique de la zone, mais également salivaire. En fait, ce massage relance la circulation en général et aide ainsi à l’élimination. En théorie, des massages du visage régulier permettent donc de limiter les risques de faire des calculs, tout en améliorant partiellement votre hygiène bucco-dentaire (on ne parle pas non plus ici de miracles sur la qualité des dents et de l’haleine).

Comment masser la glande sublinguale ?

La glande sublinguale est presque impossible à masser. Elle se trouve dans la bouche, sous la langue. En théorie, on peut donc la masser en exerçant une pression sur son menton, juste derrière l’os. Cependant, la glande est un peu plus haute et le massage n’est alors pas très efficace.

On peut donc essayer de se masser en passant directement par la bouche, mais c’est extrêmement difficile en plus d’être délicat. Si vous n’avez pas les mains parfaitement propres, vous augmentez en plus les risques d’infection.

Comment nettoyer les glandes salivaires ?

Pour nettoyer les glandes salivaires et limiter les risques de fabriquer des calculs qui boucheront les canaux salivaires, on recommande surtout d’adapter son hygiène de vie.

Pour limiter les risques de canaux, commencez par consommer moins de viandes et moins de produits laitiers. Prenez l’habitude de consommer des agrumes frais (pas de jus d’orange en bouteille plein de sucre) pour profiter de leur bienfait et stimuler votre production de salive. Buvez également beaucoup d’eau pour limiter les risques de déshydratation chronique.

Enfin, le massage régulier des glandes salivaires permet de les stimuler et d’améliorer la circulation de la salive. Cela permet aussi de les « nettoyer », dans le sens où en les poussant à saliver, vous réduisez la concentration de calcium à l’origine de la formation des calculs. Bien sûr, prendre rendez-vous avec une masseuse certifiée pour un massage du visage sera toujours plus efficace qu’un auto-massage amateur.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.